Marcus Miller en concert à Lille

Une légende du jazz

En 1986, Miles Davis broie du noir, terré dans son appartement newyorkais. Mais le phénix finit par renaître grâce au jeune Marcus Miller avec lequel il enregistre Tutu. Sept ans plus tard, l’album The Sun Don’t Lie lance véritablement la carrière du bassiste sous son propre nom. Catalyseur et passeur naturel, producteur, bassiste et clarinettiste funky et généreux, […]

136
Vous devez être connectés pour visualiser cet article