Appel à projets

La silver économie booste les start-up régionales

Nouveau pan de l’économie, la silver économie – ou économie du vieillissement – s’adresse à tous les secteurs de la vie des seniors, qui représentent près d’1,3 million d’habitants en Hauts-de-France. La 3e édition de l’appel à projets Silver Surfer récompense les start-up innovantes qui stimulent cet écosystème aux belles perspectives.

459
Loïc Delecroix, dirigeant d’E-wear (au centre), hébergée dans le bio incubateur d’Eurasanté depuis septembre 2017.

Initié en 2015 par Eurasanté, soutenu par la Région, la MEL et la Carsat, Silver Surfer récompense les entreprises répondant aux enjeux du vieillissement par l’apport des nouvelles technologies, avec pour objectif d’améliorer la qualité de vie des plus de 60 ans. À l’image de la canne connectée Compagnon 2.0, du robot intelligent Cutii, de My Cyber Royaume, un outil de réalité virtuelle 3D interactif, ou encore de Belab qui mesure en temps réel la déshydratation, cinq porteurs de projet ont pu bénéficier d’une dotation globale de 50 000 € en décembre 2017 pour prototyper leurs idées. Trois lauréats finaux ont été sélectionnés le 29 mars, leur donnant accès à des financements Bpifrance, à une place dans l’accélérateur transfrontalier Seas 2 Grow, aux tests usagers ou à une expérimentation en lien avec le CHRU de Lille.

Premier prix : Unaide

Mathieu Michiels allie l’innovation technologique à l’aide à domicile.

Il a quitté son ancien poste de directeur régional pour se lancer dans un domaine qui prend soin des autres. Touché par la perte d’autonomie de ses proches, Mathieu Michiels a imaginé une maison de retraite connectée à domicile : Clara, une tablette qui recueille des informations chez les patients via des capteurs de mouvement et reliée à une plateforme d’écoute 24 heures sur 24, s’assure de l’état de santé de la personne suivie, de son sommeil, de sa nutrition, etc. Il suffit de lui parler pour que l’aide-soignante ajuste son travail en fonction de l’analyse des comportements. Déployé depuis février 2018 à Calais avec une dizaine de patients équipés, Unaide ambitionne de se développer sur le Calaisis mais aussi en métropole lilloise. Avec actuellement 10 salariés, dont 6 aides-soignantes, l’entreprise ambitionne d’employer 80 personnes à fin 2018 et prépare une levée de fonds.

Deuxième prix : Heroic

Philippe Mougin ambitionne de créer une communauté de 500 000 personnes d’ici trois ans.

Cette plateforme digitale développée par Philippe Mougin permettra aux patients et aux aidants de mieux comprendre leur parcours de santé et leurs zones de rupture, grâce à des communautés qui mettront en œuvre des solutions pour améliorer le confort de vie. Transmission d’un compte-rendu, organisation d’un passage d’une infirmière… la plateforme identifiera les difficultés et questionnera la communauté. Lancée courant 2018, Heroic Santé prévoit de financer des projets jusqu’à 30 000 € (création de permanences, rénovations…), avec l’ambition d’être utile à 500 000 patients, usagers et aidants.

Troisième prix : Officina Santé

L’application française Officina, imaginée par Clément Bacle, sera disponible en juin prochain.

Gérer ses troubles du sommeil grâce à une application mobile ? C’est ce que cet entrepreneur de 28 ans, Clément Bacle, jeune pharmacien, développe depuis EuraTechnologies avec le soutien d’un psychiatre et d’une neurologue responsable du centre des troubles du sommeil du CHRU de Lille. Puisqu’un tiers de la population souffre d’insomnies mais n’ose pas toujours en parler, l’application, sous forme d’un livre interactif, va recenser les contrariétés, les pensées néfastes, les périodes d’endormissement… Pendant le suivi de deux à six mois, il sera proposé au patient des solutions adaptées pour retrouver un rythme naturel, loin des propositions médicamenteuses, «inutiles à long terme» selon le créateur d’entreprise. Des premiers tests sont en cours sur une trentaine de patients, avec des résultats positifs pour 70% d’entre eux. Lancée en juin prochain, Officina Santé pourrait aussi se tourner vers d’autres pathologies traitables par les thérapies cognitives et comportementales comme la dépression ou l’anxiété.

Prix coup de cœur des usagers : E-Wear Solutions

Loïc Delecroix, dirigeant d’E-Wear (au centre), hébergé dans le bio-incubateur d’Eurasanté depuis septembre 2017.

Une quinzaine d’usagers étaient venus évaluer les dossiers des cinq lauréats finaux et leur vote s’est porté sur E-Wear Solutions et son vêtement connecté qui capte des données physiologiques pour déduire le niveau de bien-être de la personne. L’application mobile associée renvoie à des séances de vidéo de relaxation ou des conseils personnalisés pour améliorer le bien-être général.

 

La silver économie en région

• 1 270 000 habitants de plus de 60 ans, dont 432 000 de plus de 75 ans, soit 21,27% de la population totale (contre 23,83% en moyenne nationale).

• Prévisions 2030 : 1,7 million de plus de 60 ans avec un accroissement accéléré dans l’Oise de l’ordre de 40% sur les 15 prochaines années.