«Cap vers l’industrie» a permis de sensibiliser neuf classes de collégiens

Une opération séduction pour l’industrie

Plusieurs industriels se sont mobilisés au cours du premier semestre de cette année afin de sensibiliser des collégiens aux métiers de l’industrie. L’opération «Cap vers l’industrie» vise à réhabiliter des métiers qui souffrent de préjugés injustifiés.

La restitution s’est déroulée le 17 mai dernier au collège René Cassin de Lillers.

«Cap vers l’industrie» a été lancée en 2015 par Jérôme Lobel, président de la société Artois plastiques, basée à Houdain. Ce dernier a constaté les difficultés rencontrées pour recruter et a décidé de prendre le taureau par les cornes en lançant une opération séduction à l’égard des jeunes et notamment les collégiens. «Nous nous sommes tourné vers les collégiens et notamment des élèves de 4e, car c’est à cet âge-là qu’il faut choisir une orientation professionnelle», précise Jérôme Lobel. Cette année, pas moins de neuf collèges du Béthunois et du Bruaysis ont ainsi été sensibilisés. Progressivement, ce rendez-vous a fédéré d’autres industriels de l’Artois qui rencontrent également des difficultés à l’embauche. Au total, ils sont huit et évoluent dans de multiples secteurs, comme la plasturgie, la métallurgie, la fabrication de pochettes adhésives, l’imprimerie… Tous sont soucieux de présenter les métiers qu’ils proposent et de démontrer que ces professions offrent de réelles perspectives de carrière. «L’engouement des acteurs économiques est fort et sans faille. Chaque entité a pu ainsi valoriser ses projets. Le pôle d’excellence Plastium nous apporte aussi son soutien. Par le biais de ‘Cap vers l’industrie’, on explique ce qu’est l’industrie, comment faire pour l’intégrer, et surtout on fait constater que nos métiers ne sont ni salissants ni bruyants.»

Restitution très attendue

L’opération «Cap vers l’industrie» s’est déroulée sur plusieurs mois. Démarrée en janvier, elle s’est articulée en deux temps. Tout d’abord, chacune des neuf classes a reçu la visite d’un dirigeant ou d’un représentant d’une entreprise. Puis, de février à mars, les élèves se sont rendus dans les entreprises concernées. Le 17 mai dernier, le clap de fin de «Cap vers l’industrie» 2018 s’est tenu au collège René Cassin de Lillers. Une restitution a été proposée et lors de la cérémonie, chaque classe a exposé ses travaux en présence de Jérôme Lobel et des participants des autres entreprises, des principaux, des équipes pédagogiques des neuf collèges, mais aussi des familles des élèves. «Cap vers l’industrie» s’inscrit dans une volonté de développer les rencontres entre les jeunes et le monde de l’entreprise, prônée notamment par le Département du Pas-de-Calais. Par conséquent, l’opération séduction des industriels devrait être pérennisée pour de longues années.