Appel à projets

Trouver des solutions de proximité face aux enjeux du numérique

La Fondation d’entreprise de la Caisse d’épargne des Hauts-de-France vient de lancer son premier appel à projets. Les candidats ont jusqu’au 30 septembre pour proposer des solutions de proximité face aux enjeux du numérique. Une enveloppe de 400 000 euros a été allouée pour ce premier appel à projets.

617
ACT'Studio
L'appel à projets a été lancé lors d'une manifestation organisée au Louvre-Lens.
ACT'Studio
Marc Delassus, président de la Fondation d’entreprise (au centre), avec à sa droite Alain Denizot, président du directoire de la Caisse d’épargne Hauts-de-France, et Philippe Lamblin, vice-président de la Fondation.

La Caisse d’épargne Hauts-de-France, banque coopérative engagée et solidaire, veut être un acteur économique de premier plan à l’échelle régionale. Comme bon nombre d’acteurs incontournables, elle dispose d’une Fondation d’entreprise qui essaie de répondre aux grands enjeux économiques et environnementaux du territoire.
«La Fondation de la Caisse d’épargne Hauts-de-France n’a qu’une année d’existence. Elle est née de la fusion des Fondations des Caisses d’épargne Picardie et Nord de France», présente Marc Delassus, président de la nouvelle Fondation d’entreprise. Une stratégie d’autant plus importante que la Caisse d’épargne fête cette année ses 200 ans et réaffirme ainsi son engagement sociétal. La Fondation permet à la banque régionale d’avoir une politique cohérente par l’accompagnement dans la durée de projets et d’actions emblématiques.
«Notre Fondation a pour vocation d’accompagner la nouvelle révolution industrielle, celle  de la transformation digitale et numérique. Pour cela, elle participe au financement de projets qu’elle a coconstruits ou suscités au moyen d’appels à projets», poursuit-il.
Les actions de la Fondation sont mises en œuvre dans le cadre d’un programme pluriannuel et à l’aide d’un budget de 2,2 millions d’euros sur la période 2018-2021. «Le conseil d’administration a décidé de doter le premier appel à projets ouvert jusqu’au 30 septembre 2018 d’une enveloppe de 400 000 euros.»
De la sorte, la Fondation se donne les moyens d’aider les projets les plus audacieux, les plus originaux, surtout ceux qui permettront de réellement faire bouger les choses. «Nous ne nous fixons pas de limite, nous ne voulons pas de saupoudrage et souhaitons accompagner le plus de projets possible.» Marc Delassus et son vice-président Philippe Lamblin espèrent recueillir une centaine de dossiers à ce premier concours.

ACT'Studio
L’appel à projets a été lancé lors d’une manifestation organisée au Louvre-Lens.

Nouvelles technologies

Le thème retenu pour l’appel à projets «Quelles solutions face aux enjeux du numérique» n’a pas été choisi au hasard. Notre vie quotidienne et le monde dans lequel nous travaillons sont profondément impactés par les nouvelles technologies qui introduisent de nouveaux usages et exigent de nouvelles compétences. «La révolution du numérique offre des opportunités de développement créatrices d’emplois pour la région des Hauts-de-France. Il a semblé pertinent au conseil d’administration de les soutenir.»
Ce n’est d’ailleurs pas la première action que la Caisse d’épargne soutient dans le domaine du numérique : elle accompagne le développement des infrastructures réseau dans les zones blanches, notamment le déploiement de la fibre dans l’Aisne. «Nous soutenons également le syndicat mixte La Fibre 59/62», précise Alain Denizot, président du directoire de la Caisse d’épargne Hauts-de-France.
Face à l’ampleur de l’enjeu que recouvre la révolution numérique pour la population et le dynamisme des territoires, la Fondation d’entreprise souhaite intervenir en complément des pouvoirs publics. «Nous soutiendrons les actions innovantes visant à lutter contre la fracture numérique, notamment en matière de mise à disposition à de nouveaux publics de lieux favorisant échanges et apprentissages, la formation aux usages numériques du quotidien et l’insertion dans les métiers du numérique de personnes éloignées de l’emploi», résume Philippe Lamblin.

Pour participer

Peuvent postuler toutes les structures porteuses de projets à but non lucratif, à l’exclusion des structures relevant du service public de l’emploi.
Les dossiers doivent impérativement contenir le dossier complet de présentation du projet, les documents listés sur le dossier de présentation et un engagement du porteur de projet.
Après le 30 septembre, le conseil d’administration de la Fondation examinera les dossiers. Il sera particulièrement attentif aux différents critères que sont :

  • le caractère innovant du projet sur le territoire des Hauts-de-France,
  • l’aptitude à proposer des solutions pertinentes,
  • la proposition et la mise en œuvre de moyens d’évaluation de la réussite du projet,
  • la conception d’un programme structurant pouvant servir d’expérimentation reproductible,
  • l’association des publics au montage et/ou au pilotage du projet.

À l’issue de cette phase de sélection, la Fondation attribuera le montant des dons pour chacun des projets qu’elle décide de soutenir. Les dossiers sont à demander par mail à fondation@hdf.caisse-epargne.fr ou par courrier à l’adresse suivante :

Caisse d’épargne Hauts-de-France
Direction du développement coopératif – RSE
135, Pont-de-Flandres – CS 80008
59031 Lille Cedex

Les dossiers doivent ensuite être envoyés avant le 30 septembre 2018 par lettre recommandée avec accusé de réception :

Fondation d’entreprise Caisse d’épargne Hauts-de-France
Direction du développement coopératif – RSE
135, Pont-de-Flandres

CS 80008
59031 Lille Cedex