À l'occasion du 60e anniversaire de Chimirec à Ecques

Coup de projecteur sur Norec

Le groupe Chimirec a fêté son soixantième anniversaire, fin juin, dans la zone d’activités de Mussent, à Ecques. Il s’est déroulé au sein de l’une des filiales de ce groupe, l’entreprise Norec, plus jeune de dix ans que sa maison mère. L’occasion de donner un coup de projecteur sur cette PME régionale qui œuvre dans la collecte et le recyclage des déchets.

1342
Jean Fixot, président de Chimirec (à gauche) et Xavier Molinari, dirigeant de Norec.

Norec, sigle qui est la contraction de Nord recyclage, a vu le jour dans l’Audomarois en 1968. Il s’agissait alors pour Jean-Maurice Molinari, son créateur, d’une activité en marge de son métier de garagiste. L’arrivée en 1986 de Xavier Molinari, fils du créateur, va modifier la donne : il passe par tous les postes, de conducteur à commercial, et commence son développement. En 1998, Xavier Molinari succède à son père. Son arrivée aux commandes de l’entreprise coïncide avec l’installation de Norec dans la zone d’activités de Mussent, sur la commune d’Ecques. La plateforme de Mussent fera l’objet de deux extensions, l’une en 2005, la seconde en 2014. Le site couvre actuellement 23 000 m². À partir des huiles usagées, l’entreprise s’est structurée pour devenir opérationnelle dans la collecte, le regroupement et le tri des déchets, ainsi que leur orientation en vue du traitement et la traçabilité des déchets industriels. L’intégration au groupe Chimirec a permis dans un second temps d’aborder les déchets dits dangereux. La zone de chalandise de Norec s’étend sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, des énergies, de la chimie et du tertiaire sont les principaux clients de la société. Pour mieux servir ses 3 200 clients, Norec a satisfait aux épreuves de l’assurance qualité et bénéficie des certifications ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001 et MASE. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires annuel de 8 millions d’euros et emploie 62 personnes.

Chimirec

En 1958, dix ans avant Norec, la famille Fixot avait créé Chimirec à Dugny, en région parisienne, dans le même but de collecter les huiles usagées. Au fil des années, le groupe Chimirec s’est développé à travers la création de filiales régionales et le rachat de sociétés. Ayant diversifié son expertise, Chimirec compte aujourd’hui 1 200 salariés et 35 sites agréés en France. Chimirec a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 145 millions d’euros, en croissance de 10% par rapport à 2016. Le groupe s’ouvre à l’international depuis 2004. Après une première implantation en Pologne, deux au Québec et une en Turquie, Chimirec s’apprête à ouvrir des établissements en Arabie Saoudite et au Maroc. À l’occasion de l’anniversaire de son groupe, le président Jean Fixot a affirmé que son équipe et lui-même étaient «fiers d’être des dépollueurs» et a affirmé «qu’en fêtant ses 60 ans, Chimirec se réaffirme en tant qu’entreprise durable et établit les bases de son avenir».