Louvre-Lens Vallée : épisode 1

Louvre-Lens vallée s’offre une nouvelle promotion

En 2019, Louvre-Lens Vallée pourra intégrer ses nouveaux locaux, dans l’ancienne école Paul Bert. En attendant, le pôle numérique culturel continue ses actions et accueille une nouvelle promotion qui vient d’être présentée aux partenaires et institutionnels.

D.R.
La soirée a permis de découvrir les projets et toute la richesse de l’écosystème autour de LLV.

Une soirée de réseautage a été organisée dans les locaux provisoires de Louvre-Lens Vallée (LLV). La présentation de la nouvelle promotion a permis aux partenaires de rencontrer les lauréats, de mieux appréhender leurs projets et surtout de comprendre comment les aider. «Ce nouvel appel à projets a rencontré un très grand succès. Nous avons eu plus de 80 dossiers de candidatures pour 10 retenus», présente Waafa Maadnous, directrice de LLV. Lors de cette première soirée de présentation, l’objectif était aussi de faire entrer les lauréats dans le réseau du pôle numérique culturel, de leur montrer sa richesse et la diversité des partenariats autour de la structure. «Nous souhaitons instaurer une relation gagnant-gagnant et leur donner toutes les clés pour mener à bien leur projet», poursuit-elle. Parmi ses partenaires, Louvre-Lens Vallée compte la communauté d’agglomération de Lens-Liévin, la Région des Hauts-de-France, l’Université d’Artois, le musée du Louvre-Lens, l’opérateur Orange, mais aussi des banques et de nombreux organismes qui gravitent autour de la création et du développement des entreprises.

Les lauréats

«Mixité dans les projets, mixité sociale : c’est tout ce qui fait la richesse de Louvre-Lens Vallée et de la culture. Nous accueillons cette année des architectes, des développeurs web, des artisans…», souligne Waafa Maadnous. Longtemps, l’homme a eu peur de la machine et des nouvelles technologies ; aujourd’hui, il les maîtrise et la seule limite est son imagination : «Nous avons reçu des projets de très grande qualité, il a été très difficile de les départager, il fallait garder les meilleurs et tous sont emblématiques.»

  • Drusmistic : Jérôme Dron a développé des baguettes pour jouer de la batterie n’importe où, n’importe quand et sur n’importe quoi.
  • Les Grands Migrateurs : Ludivine David souhaite créer des jeux vidéo éducatifs pour sensibiliser les jeunes au développement durable.
  • CityMix A.M.O : François Thery et son équipe veulent réinvestir et redynamiser les hyper-centres par une présence artistique.
  • Kerozone 74 : Cédric Vallero recycle des chambres à air en les transformant en accessoires de mode.
  • Midas : Nicolas Karasiewicz veut révolutionner les visites dans les musées en ajoutant une touche sensorielle.
  • Eaux-miroirs : Maion Keutz développe un projet de photographies expérimentales en travaillant sur le reflet, la spontanéité et la mise en lumière.
  • Fatum : Sylvain Druart développe une web-série fantastique interactive.
  • Muséopic : Amaury Belin a développé une application mobile qui permet aux visiteurs de musée d’avoir accès à des informations insolites sur les œuvres.
  • Clinique art & droit : Lucie Treguier se place en conseil juridique spécialisé en droit d’auteur et droit numérique in-app.
  • Le Club : Claire Delalande a développé une plateforme web pour une approche collaborative des musées avec les publics.

Dans les semaines à venir, vous découvrirez en détail, dans les colonnes de La Gazette, les dix projets de cette promotion 2018.

Louvre-Lens Vallée : Kesako ?

Créé en 2013 sous l’impulsion de la communauté d’agglomération de Lens-Liévin, avec le soutien de l’État et de la Région, Louvre-Lens Vallée est un pôle dédié aux activités numériques et culturelles. Il a pour but de mettre en place un écosystème favorable à l’innovation culturelle sur le territoire. Louvre-Lens Vallée réunit des entreprises, des start-up et des universitaires, et leur propose un incubateur et un accélérateur afin de les aider à développer leurs projets.