Association

Cérès, un réseau national pour les facilitateurs de business

Cérès est une toute jeune association nationale regroupant des sociétés spécialisées dans l’accompagnement et la mise en relation d’entreprises. Son objectif : créer un réseau national de compétences et gagner du temps dans la recherche de prestataires, en mettant en avant le modèle de la recommandation.

D.R.
Les membres de l’association Cérès ont pris la pose lors d’une de leurs rencontres trimestrielles.

Dans la mythologie romaine, Cérès est la déesse de l’agriculture, des moissons et de la fertilité. Fille de Saturne et de Rhéa, Cérès a appris aux hommes l’art de cultiver la terre, de semer, de récolter le blé et d’en faire du pain. Depuis un an, Cérès est également un réseau national regroupant des facilitateurs de business, de concentrateurs d’entreprises. «Les premières discussions autour de la création de notre association remontent au début de l’année 2017. Tout s’est fait assez naturellement, au détour d’une rencontre», explique Daniel Lenglen, membre fondateur de Cérès, également dirigeant d’Okapi Facilities Management, une entreprise basée à Vitry-en-Artois qui met en relation des entreprises. Fort d’une longue expérience sur ce secteur d’activité et disposant d’un épais carnet d’adresses, Daniel Lenglen est une des chevilles ouvrières de l’association. «Indépendants financièrement les uns des autres, les adhérents de l’association Cérès sont des personnes morales œuvrant toutes dans le même domaine d’activité, celui de la facilitation du business.» Objectif de l’association : tisser un réseau et développer un modèle de recommandation qui permet de gagner du temps dans le cadre d’une recherche de prestataires ou de compétences. Présidée par Patrick Sepieter, un ancien cadre de l’automobile, aujourd’hui dirigeant de Pollen, dans la région rémoise, l’association a été officiellement lancée lors d’une rencontre organisée au Medef à Paris. Un symbole pour Cérès qui promeut le développement des entreprises.

En construction

À raison d’une rencontre par trimestre, les membres du réseau peaufinent un modèle qui a d’ores et déjà fait ses preuves. «Un adhérent basé à Lyon cherchait un contact dans la grande distribution, il nous a fait part de sa demande. En quelques heures, nous lui avons trouvé une solution», raconte Daniel Lenglen. Aujourd’hui, Cérès regroupe sept réseaux locaux implantés aux quatre coins de l’Hexagone. «Aujourd’hui, nous représentons le Nord – Pas-de-Calais, la Champagne-Ardenne, le Haut-Rhin, la région lyonnaise, l’Hérault, la Côte d’Azur et la Bretagne. Au fil des rencontres l’association continue à s’étoffer», poursuit-il. Les membres de Cérès sont continuellement à la recherche d’opportunités, de personnes ayant la même philosophie de travail et qui souhaiteraient rejoindre un groupe déjà très dynamique : «Nous recherchons avant tout des personnes avec un passé professionnel intéressant et surtout une très bonne notoriété.» Afin de disposer de relais sur l’ensemble du territoire national, Cérès souhaite notamment intégrer une entreprise implantée dans l’Ouest, sur le secteur de Bordeaux. L’association, née de la volonté d’aller plus loin dans le développement d’affaires, représente déjà plus de 300 entreprises. «Nous n’avons rien inventé, nous nous appuyons simplement sur les compétences et les réseaux respectifs des uns et des autres pour favoriser le développement de nos adhérents sur le territoire national», conclut Daniel Lenglen.