Crédit agricole Nord de France

«Nous avons une culture de proximité et d’engagement local»

Quelques jours après son départ en retraite, François Macé, directeur général de la Caisse régionale depuis février 2012, revient sur les principales mutations qu’a connues l’organisme bancaire ces dernières années.

François Macé a passé huit ans à la direction du Crédit agricole Nord de France.

La Gazette : Qu’est-ce qui vous a le plus marqué en arrivant dans les Hauts-de-France ?

François Macé : La dimension entrepreneuriale m’a impressionné. La région sait se remettre en cause, c’est une force. Et le tissu d’entrepreneurs maintient une dynamique régionale. On observe sans cesse la volonté de créer de la valeur ajoutée, d’investir. Je garde un excellent souvenir de la proximité et de l’humilité de comportement des dirigeants.

Quels ont été les changements majeurs de la banque depuis votre arrivée ?

Sans conteste, le repositionnement stratégique sur le territoire. Nous voulons être le premier partenaire du développement économique de l’ex-Nord – Pas-de-Calais à travers le financement des particuliers et des entreprises, mais aussi via l’aménagement du territoire ou le mécénat avec notre Fondation. Dès 2015, nous avons engagé un vaste programme managérial en intégrant le digital dans nos agences (150 millions d’euros investis sur 2017-2020), avec une cinquantaine d’agences rénovées, à l’image de notre vaisseau amiral, rue de Béthune à Lille, qui allie digital et savoir-faire professionnel.

Le Crédit agricole pourrait-il développer une offre 100% mobile ?

Non, cela ne fait pas partie de notre vision. Une banque 100% en ligne ne peut pas gérer les spécificités. Nous préférons mettre au service des clients notre technologie de gestion des données. À titre d’exemple, nous avons hébergé à Lille, durant 18 mois, un «digital lab» où 40 collaborateurs ont construit la solution «Mon patrimoine», qui propose un dialogue interactif entre le conseiller et le client dès cet automne. La mutation digitale est un vrai défi, il faut permettre à l’entreprise de la réussir.

Vous avez créé en juin dernier le fonds «Innovation by CA», destiné aux start-up. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Ce fonds s’adresse aux start-up hébergées au sein du Village by CA (EuraTechnologies), le premier Village de France sur les 29 que compte la Caisse. Nous y hébergeons 34 jeunes pousses dans les domaines de la fintech/assurtech, agriculture et agronomie, nouvelles technologies de l’information et de la communication, économie des matériaux et habitat sous toutes ses formes, santé et bien-vieillir, énergies renouvelables et transition énergétique. Nous allons d’ailleurs inaugurer, avant la fin de l’année, un nouveau bâtiment, à côté du Village by CA, pour accueillir en tout une soixantaine d’entreprises.

Le Crédit agricole Nord de France en quelques chiffres

• 1,1 million de clients, 410 000 sociétaires

• 2 900 collaborateurs

• 260 agences et centres d’affaires

• 50 milliards d’euros de capitaux gérés

• Produit net bancaire : 561 millions d’euros en 2017

• 40 000 clients professionnels (une entreprise sur trois)

• 80% des installations agricoles sont financées par le Crédit agricole Nord de France