La nouvelle version de la plateforme StarPartners accueille le concours EDF Pulse prix Hauts-de-France

«Nous sommes le premier grand groupe à rejoindre StarPartners»

Alain Storck, président de Hauts-de-France innovation développement (HDFID), a lancé à la Chaufferie, à Tourcoing, le 20 septembre, la nouvelle version de StarPartners. À cette occasion, Mathias Povse, délégué régional EDF en Hauts-de-France, a évoqué le partenariat entre StarPartners et le concours EDF Pulse qui récompense les solutions innovantes.

Sous le regard de Guillaume Delbar et Alain Storck, Mathias Povse évoque le partenariat entre EDF et StarPartners.

La Gazette : Comment la connexion entre cette plateforme, spécialisée dans les rencontres professionnelles et votre concours est-elle née ?

Mathias Povse : En fait, c’est venu d’une rencontre avec les responsables d’HDFID. Comme vous le savez, aujourd’hui il y a un enjeu qui nous rassemble tous, en l’occurrence comment réduire le réchauffement climatique. C’est un enjeu environnemental. Du coup, quand on souhaite faire de tels changements en un temps assez réduit, il faut innover. Chez EDF, il y a une grande tradition de recherche et développement, mais il y aussi un intérêt certain pour travailler localement avec des compétences fortement développées. Et puis les lancements de cette plateforme et de la deuxième édition de notre concours régional EDF Pulse correspondaient parfaitement. Nous sommes le premier grand groupe à rejoindre StarPartners.

D’une certaine manière, ce partenariat permet aux talents d’émerger plus facilement…

On a des besoins au cœur des métiers d’EDF pour gérer cette transition énergétique, et nous savons qu’il y a des solutions techniques innovantes sur la région. Donc, à un moment on s’interroge sur la manière la plus pertinente pour connecter tout cela. En fait, on s’aperçoit que c’est l’objet principal de la plateforme StarPartners : faire se rencontrer des compétences de start-up qui ont des solutions à développer avec des besoins d’industriels de grands groupes ! Ce que souhaite une start-up, après avoir réuni les fonds d’amorçage – c’est le cas ici avec une prime de 10 000 € pour les lauréats de notre concours –, c’est d’accéder à des besoins pour travailler sur des solutions et, in fine, grandir et se faire connaître afin d’avoir accès à des marchés industriels qui seront pérennes.

En vous associant à StarPartners, il y a aussi un côté pratique pour les start-up intéressées par le concours…

Effectivement. Il y a un premier espace pour gérer les concours et un second pour gérer son profil. Vous déclarez vos compétences et celles de votre start-up. De ce fait, lorsque quelqu’un se connecte pour rechercher des compétences, il vous trouve. C’est un outil innovant de mise en commun entre des besoins d’un côté et des compétences de l’autre. Mais une start-up qui souhaite développer un produit, qui n’a pas en son sein une compétence identifiée, pourra aussi être mise en relation avec la bonne personne pour développer au mieux le produit.

Concernant le concours, à quelles start-up s’adresse-t-il ?

Toutes celles qui ont une solution innovante à partir de besoins métiers sur une des trois thématiques suivantes : les territoires smart et durables, la relation et les services aux clients et l’industrie décarbonée du futur. Les start-up intéressées peuvent s’inscrire directement en ligne sur le site. Dans la base, il y a un espace où candidater de manière assez simple et rapide, avec un dossier allégé et très ciblé, qui permet aux entrants de faire valoir leur pitch et donner leur value proposition.