Territoire «Démonstrateur Rev 3»

Le Dunkerquois réaffirme sa détermination à en être

Le territoire dunkerquois a redit avec force sa détermination à devenir l’un des sept territoires labellisés «Démonstrateur Rev 3», lors d’un forum d’orientation organisé à l’agence de Dunkerque de la CCI Littoral Hauts-de-France, en présence, notamment, de Philippe Vasseur et de Xavier Bertrand.

Au micro, Patrice Vergriete, président de la communauté urbaine de Dunkerque, a longuement évoqué le projet de territoire TIGA. Il est entouré, (de g. à d.), de François Levallée, président de la CCI Littoral Hauts-de-France, d'André Figoureux, président de la CCHF, et d'Edmond Abi-Aad, premier vice-président de l'Université du Littoral-Côte d'Opale.

Lors de sa nomination à la tête de la mission Rev 3, comme on appelle désormais la 3e révolution industrielle engagée dans les Hauts-de-France depuis 2013, Philippe Vasseur avait annoncé, en décembre 2017, la création de sept territoires «Démonstrateur Rev 3» au cours de l’année 2018. L’idée étant de rendre plus visible cette troisième révolution industrielle que beaucoup d’entreprises ou de collectivités pratiquent… sans même s’en rendre compte. Le 8 octobre dernier, Philippe Vasseur a convié tous les acteurs Rev3 du Dunkerquois à un forum d’orientation. Y participaient notamment Patrice Vergriete, président de la communauté urbaine de Dunkerque, François Lavallée, président de la CCI Littoral Hauts-de-France, André Figoureux, président de la communauté de communes des Hauts-de-Flandre, et Xavier Bertrand, président de Région. L’occasion de redire avec détermination l’ambition du Dunkerquois, l’un des sept territoires régionaux à avoir été labellisés «Démonstrateur Rev 3».

Des innovations reconnues

André Figoureux, président d’un territoire rural, a rappelé son projet de chaufferie du futur centre aquatique de Wormhout grâce à l’utilisation d’anas, un sous-produit du lin, plante très largement cultivée sur le territoire. Six entreprises teilleuses de lin sont associées à ce projet qui va permettre de consommer 787 tonnes d’anas de lin par an. La chaleur fatale du process sera récupérée afin de chauffer un EPAHD, une école et les maisons d’un lotissement. Patrice Vergriete a, quant à lui, évoqué la candidature TIGA de la communauté urbaine de Dunkerque, à laquelle s’associe la CCHF d’André Figoureux. TIGA (Territoires d’innovation de grande ambition) est un appel à projet lancé par le gouvernement qui doit permettre aux 12 territoires retenus de recevoir une aide financière pour accompagner leur transition économique et énergétique. Dunkerque est le seul territoire des Hauts-de-France à avoir été retenu dans la première sélection de 24 dossiers, avec l’ambition de devenir un démonstrateur de l’industrie du XXIe siècle en travaillant plusieurs axes : le renforcement de l’écologie industrielle et de l’économie circulaire, déjà très présente localement ; le soutien à la dynamique portuaire ; l’accompagnement des industriels dans la mise en place de stratégies bas carbone ; le développement des circuits locaux pour valoriser cette ressource et l’innovation dans le domaine énergétique. Une candidature largement soutenue par Xavier Bertrand, qui en fait «la candidature de la Région Hauts-de-France parce c’est en jouant collectif que l’on gagnera et que ce qui se fait à Dunkerque est largement duplicable dans d’autres territoires de la région», a-t-il conclu.