Le groupe Maroquinerie Thomas pose ses bagages à Arras

Une nouvelle implantation industrielle

L’entreprise familiale Maroquinerie Thomas, dirigée par Thierry et Yann Thomas, surfe sur une forte dynamique du secteur de la maroquinerie où le label «Made in France» est essentiel. Dans cette optique, le groupe a décidé de s’implanter sur le site d’activités Actiparc à Arras. Une nouvelle adresse qui devrait permettre la création de 250 emplois d’ici quatre ans.

897
Le label «Made in France» est essentiel dans la maroquinerie.

Créé en 1937, le groupe Maroquinerie Thomas, fabricant d’articles de maroquinerie qui dispose de plusieurs ateliers en France pour de grands noms de la mode, emploie plus de 1 300 salariés. Après plusieurs mois de recherche sur le quart Nord-Est français, l’entreprise, qui doit disposer rapidement d’une nouvelle usine en France afin de poursuivre son développement, a retenu la communauté urbaine d’Arras (CUA) et son site d’activités Actiparc pour poser ses bagages. La présence d’un premier atelier existant dans la région permettra par ailleurs d’envisager des synergies industrielles. Le «Made in France», qui a le vent en poupe, va permettre au groupe Maroquinerie Thomas d’envisager la création de plus de 250 emplois d’ici quatre ans et d’investir plus de 6 millions d’euros. Un démarrage dès le début 2019 est prévu dans un atelier-relais de l’agglomération, le temps de débuter la construction de l’unité de production d’une surface d’environ 3 000 m². Cette implantation particulièrement significative pour l’Arrageois a été rendue possible grâce au partenariat associant le conseil régional des Hauts-de-France, la préfecture du Pas-de-Calais et la CUA. L’implication forte des trois structures et le suivi du dossier à leur plus haut niveau a constitué un facteur clef de succès. Les autres critères recherchés par l’entreprise étaient axés sur l’accessibilité du site d’accueil et de ses équipements, la qualité de vie, la disponibilité de l’emploi féminin, la culture du travail et les dispositifs d’aides financières à l’implantation et à la formation. «Cette implantation confirme que le pays et notamment la région disposent d’atouts solides et d’une mobilisation partenariale qui permettent à de belles entreprises industrielles de créer emplois et valeur ajoutée.»

«L’arrivée d’une nouvelle unité de production dans la CUA est la preuve concrète de notre attractivité»

Un territoire attractif

Comme l’exprime avec satisfaction Pascal Lachambre, président de la CUA, «nous ne pouvons que nous réjouir de l’arrivée de la Maroquinerie Thomas sur le territoire. Il y a plusieurs semaines, Philippe Rapeneau s’était rendu au siège de l’entreprise pour défendre âprement et avec conviction notre candidature pour une implantation dans le Grand Arras. Je me suis attaché à poursuivre le travail avec le soutien particulièrement déterminé du président de la Région, du préfet du Pas-de-Calais et de leurs équipes. L’arrivée d’une nouvelle unité de production dans la CUA est la preuve concrète de notre attractivité reconnue par le monde économique, et notamment dans le monde de l’industrie. Dans les semaines à venir, avec l’aide de nos partenaires, nous accompagnerons la direction de la maroquinerie pour recruter la main-d’œuvre qualifiée pour démarrer la production, pour aider à l’installation des nouveaux salariés et pour soutenir la construction du nouveau bâtiment». Après l’annonce de l’implantation de LFB (Laboratoire français de fractionnement et des biotechnologies), l’extension spectaculaire de la plateforme logistique Orchestra, mais aussi le développement d’un grand nombre d’entreprises, c’est une bonne nouvelle pour le Grand Arras qui tient toute sa place dans le développement économique de la région. Actiparc compte 31 entreprises en activité employant environ 1 490 salariés dans 170 000 m² de bâtiments en service. Le parc d’activité connaît un essor très important, tout en ne constituant qu’une faible partie des sites d’accueil d’entreprises dans la CUA.