Eurasanté

La silver économie, secteur porteur pour les entreprises

Près d’un millier d’entreprises font la force de la filière santé régionale. Un chiffre en progression constante, comme en témoigne le développement d’Eurasanté dont l’année 2018 devrait figurer parmi les années records du pôle d’excellence régional.

543
La solution développée par Mathieu Michiels a remporté le premier prix de l'appel à projets Silver Surfer 3.0.

À l’image d’autres entreprises incubées à Eurasanté, Unaide connaît un développement en flèche à tel point que son fondateur, Mathieu Michiels, pense atteindre le millier de salariés en 2020 (contre 30 aujourd’hui). Installée dans le bio-incubateur en octobre 2017, la start-up commercialise sa solution depuis février 2018, essentiellement dans le Calaisis pour l’instant. «Nous allions aide humaine à aide médicale, avec de l’intelligence artificielle qui veille sur les personnes fragiles», explique-t-il. Des détecteurs de mouvement reliés à un boîtier de téléassistance sont installés dans le domicile de la personne fragile et permettent d’analyser le comportement, de détecter les chutes ou les malaises. «On travaille différemment de ce qui peut exister avec Amazon ou Google. Aucune donnée n’est stockée dans nos serveurs, nous travaillons avec éthique», poursuit-il. Unaide a également développé une plateforme entre les aidants et les aides à domicile, qui délivrent, via une application dédiée, un compte-rendu des comportements de la personne âgée, mêlant ainsi aide à domicile classique et intelligence artificielle. Déjà installé auprès de 30 personnes dans plus de 50 communes du Calaisis, le système devrait s’étendre aux Hauts-de-France en 2019 et au territoire français l’année d’après, impulsé par une levée de fonds. «Les initiatives en dehors de la Métropole sont encore trop faibles», déplore cependant le directeur d’Eurasanté, Etienne Vervaecke, pour poursuivre : «Le maintien à domicile est un gisement d’emplois. C’est une façon de régénérer notre économie régionale.» En témoigne d’ailleurs le succès de la convention d’affaires AgeingFit (les 28 et 29 janvier 2019 à Lille Grand-Palais) et la montée en puissance de la silver économie dont se réclament 40% des nouvelles entreprises de la filière santé régionale.

L’attrait d’un pôle d’excellence régional

En constante croissance, la filière santé régionale compte 30 868 salariés, en progression de 12%. Composée à 50% d’entreprises du domaine biomédical, essentiellement des PME, elle consolide près de 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, soit une augmentation de 500 millions d’euros par rapport à 2016, avec une prédominance du secteur pharma-biotech-nutrition qui réalise à lui seul plus de 50% du chiffre d’affaires régional. Une filière qui attire au-delà de la région puisque des entreprises dont le siège n’est pas régional s’y sont récemment installées : Gecko Biomédical à Roncq (fabrication de biopolymères adhésifs chirurgicaux, siège à Paris), InnovaFeed (naissance à Ivry et aujourd’hui installée à Cambrai) et la société biopharmaceutique suisse BioVersys (développement d’anti-infectieux).