Université de Lille

Renforcer les liens avec le monde socio-économique

L’Université de Lille offre des centaines de formations diplômantes ou non, accessibles aux entreprises. Elle s’attelle également à renforcer ses liens avec le monde professionnel à travers des challenges, rencontres, ou encore fablabs.

430
ginger male speaking in front of the people

Les formations diplômantes proposées par l’Université de Lille sont adaptées aux chefs d’entreprises. Elle offre également quatre formations spécifiques destinées aux cadres dirigeants se présentant comme diplôme ou certificat. Parmi elles, l’IAE Lille dispense un Diplôme Universitaire (DU) Sésame, certificat d’études après master, qui compte entre 100 et 300 heures. «Nous en avons un pour les dirigeants de PME» indique Vincent Cocquempot, vice-président chargé de la formation continue et de l’alternance au sein de l’Université de Lille. L’Université propose également deux DU de 200 heures, l’un centré sur les ressources humaines et l’autre sur les relations sociales et humaines. «L’objectif est de mieux piloter son entreprise. Ils sont ouverts aux directeurs des ressources humaines de structures de toutes tailles». Enfin, elle présente un certificat du droit du travail de 20 à 40 heures via la faculté de droit. Selon Vincent Cocquempot, la majorité des certificats sont extraits de diplômes. «Cela peut intéresser le dirigeant d’une grande entreprise par exemple». L’Université de Lille a opté pour une démarche générale de déploiement des certificats universitaires et ainsi, isoler les blocs de compétence qui peuvent être offerts en formation continue.

Partenaire avec les entreprises

Une équipe de 80 personnes est chargée de l’ensemble de l’offre en formation continue. «Nous avons aussi le service U-Link, partenaire des entreprises et de la recherche». A travers des rencontres et moments d’échanges, le service identifie des besoins et met en place des formations à destination de cadres dirigeants. Afin de renforcer ce lien, l’Université de Lille organise régulièrement des challenges ou hackathons. «Nous avons de plus en plus de projets dans nos formations universitaires répondant à une problématique d’entreprise, notamment dans le cadre des fablabs (incubateurs de projets technologiques, ndlr).» Dans la même optique, les dirigeants peuvent impulser un nouveau bloc d’apprentissage au sein du conseil de perfectionnement, réunissant les professionnels du secteur sur chaque formation. «Nous faisons beaucoup d’ingénierie de formation pour que nos programmes correspondent au monde socio-économique de la région». A ce titre, l’Université de Lille est en lien avec notamment EuraTechnologies et Eurasanté. Par ailleurs, elle développe des apprentissages en situation de travail, telles que de journées ou demi-journées intra-entreprises, traitant d’un sujet précis.

Se former pour mieux répondre aux évolutions actuelles. Crédit photo LukaTDB.

 

La formation continue à l’Université de Lille, c’est :

7 000 personnes accueillies

150 certificats proposés

200 diplômes universitaires