Les concerts du week-end dans la métropole lilloise

Jean-Louis Murat à Hellemmes Du 45 tours légendaire «Suicidez-vous le peuple est mort» en 1981 à son princier nouvel album Il Francese (Pias), Jean-Louis Murat bâtit, depuis bientôt quatre décennies, une œuvre à la fois singulière, généreuse et inaltérable dans l’Hexagone. «Je suis reparti comme à quinze ans, transformant tout ce que je pouvais écouter pour […]

100
© Frank Loriou

Jean-Louis Murat à Hellemmes

© Frank Loriou

Du 45 tours légendaire «Suicidez-vous le peuple est mort» en 1981 à son princier nouvel album Il Francese (Pias), Jean-Louis Murat bâtit, depuis bientôt quatre décennies, une œuvre à la fois singulière, généreuse et inaltérable dans l’Hexagone. «Je suis reparti comme à quinze ans, transformant tout ce que je pouvais écouter pour revenir à zéro. Aujourd’hui, c’est le deuxième étage de la fusée du grand rien» confiait le barde auvergnat au moment de la sortie de son dernier album en septembre. Car, outre la subtilité des textes et la richesse des arrangements musicaux, ce qui s’entend d’abord dans Il Francese, c’est la persistance, dans le son, de l’esprit d’aventure des Travaux sur la N89, son précédent opus, mais aussi le retour de ses vieilles amies, les chansons et les mélodies. «Je suis arrivé en studio avec des morceaux qui avaient une forme chanson, des chansons assez solides pour pouvoir tenir tous les traitements… j’ai fait ce que je voulais faire : trouver un sang neuf…» Soit la volonté de se remettre en question de la part d’un artiste sans compromis, parfois imprévisible en concert mais toujours authentique.

Concert le 7 décembre à 20h au Chapito, 208 rue Faidherbe à Hellemmes. Renseignements et réservations au 03 20 33 30 70 ou sur www.divan-production.com

 

Piers Faccini à Faches-Thumesnil

© Alice Dison

Auteur compositeur interprète anglais d’origine italienne, Piers Faccini cultive un songwriting délicat et raffiné depuis son premier album, Leave no Trace en 2004, empruntant au folk, au blues et à la musique africaine, avec une voix unique riche d’une multitude de cultures. Suivront quatre albums tout autant envoûtants avant un sublime opus, Songs Of Time Lost (2014), en duo avec le violoncelliste Vincent Segal. I Dreamed an Island, sixième album sorti en 2016, est une utopie musicale composée de fables autour de femmes et hommes d’Orient et d’Occident, héritiers d’un royaume riche et pacifié où la musique et la poésie embrassaient toutes les croyances. Piers Faccini, à la croisée des chemins, cisèle ses ballades folk sur des madrigaux mauresques amoureux, signant de superbes compositions à (re)découvrir en concert.

Concert le 8 décembre à 20h aux Arcades, 16 rue Kléber à Faches-Thumesnil. Renseignements et réservations au 03 20 62 96 96.