Grand Prix de l'Innovation et de la Performance Droit Finance Assurance

L’innovation au carrefour des métiers

La 1re édition des Grand Prix de l’Innovation et de la Performance Droit Finance Assurance s’est tenue le mardi 4 décembre avec comme thème l’innovation. À travers de nouveaux produits, services, performances ou encore modèles de société, les quinze lauréats ont réussi à dépoussiérer l’image des professionnels du droit du chiffre avec un mot d’ordre : la transversalité.

252
Les candidats se sont notamment illustrés par l'utilisation de compétences propres à divers corps de métier au sein des professions réglementées.

L’innovation rassemble. La preuve avec le succès de la première édition des Grands Prix de la Performance Droit Finance Assurance qui ont récompensé 15 lauréats venus des trois univers professionnels. Environ 400 candidats se sont présentés devant un jury de neuf personnes, au siège de la Région, mardi 4 décembre. Un tour de force organisé, au sein de l’association Les Places Tertiaires, par les clubs Lille Place Financière et Lille Place Juridique, présidés respectivement par Grégory Sanson et Bruno Contestin. «L’idée est née d’un constat : les directeurs juridiques et comptables ne connaissent pas l’offre de service et le domaine d’expertise des professionnels du droit du chiffre», explique le dirigeant de Lille Place Juridique. Selon lui, les bouleversements réglementaires, technologiques et concurrentiels obligent les professions à se réinventer. «Nous voulons montrer les expertises développées par les professionnels en Région». Le concours est une première en France, de par la diversité des corps de métier représentés. Au delà de la thématique de l’innovation, le terme d’interprofessionnalité a été évoqué à maintes reprises. «La concurrence ne doit pas être entre nous mais avec l’international. Nous sommes plus forts lorsque nous sommes unis». Jean-François Ryssen, président de la Chambre interdépartementale des notaires (Nord et Pas-de-Calais) et Laurent Dekerle président de la Chambre régionale des huissiers de justice (Nord et Pas-de-Calais) parlent de transversalité dans le panel de professions présentées. «C’est un enjeu de demain», lance Laurent Dekerle. Ils participent et ont co-organisé le concours afin notamment de mettre en adéquation l’évolution numérique de l’huissier. Pour Jean-François Ryssen, l’innovation est un thème qui permet à «des professions réglementées de se rencontrer. On trouve des passerelles, un projet commun». Stéphane Dhonte, bâtonnier du barreau de Lille, s’est quant à lui exprimé sur la nécessité de démontrer le potentiel du conseil et la complémentarité des professions du droit du chiffre. L’objectif est de créer un écosystème d’échanges avec les TPE et PME de la région. «Cela nous permet de casser une image enfermée», souligne-t-il.

«Nous voulons montrer les expertises développées par les professionnels en Région»

Le conseil se réinvente

Dans les trois secteurs, la palette de services s’étoffe. Au sein du cabinet W-Legal, basé à Roubaix et œuvrant majoritairement en droit du travail, les avocats s’immergent le temps de quelques jours chez le client. Le but ? S’acculturer à son environnement. L’objectif pour l’un des lauréats du Grand Prix Avocats est de casser l’image de l’avocat enfermé et de donner des conseils sur-mesure. Le gagnant du Grand Prix Notaires, Prouvost & Associés, s’est quant à lui penché sur la sécurisation de la tenue des comptes d’actionnaires. Il s’agit d’un registre dématérialisé pour la gestion des titres des sociétés non cotées. La solution, basée sur la technologie de la Blockchain, est toujours en cours d’élaboration. «L’outil est à destination des notaires de France, mais aussi des clients ainsi que des avocats et juristes», explique Hubert Mroz, notaire au sein du cabinet. Démarré fin 2017 sous forme associative, le projet doit s’autofinancer et se présente comme une plateforme web et une application. Autre société à s’être illustrée lors du concours, le fonds d’investissement Cap 3RI, créé en 2016 et dédié à la troisième révolution industrielle. Il accompagne six entreprises engagées dans la transition énergétique et l’économie circulaire sur fonds propres, soit 11 millions d’euros investis. «Nous avons également accompagné une dizaine d’entreprises en assistance technique à l’aide de subventions», souligne Elise de Caluwe, chargée de la supervision chez Cap 3RI. La société s’adresse aux entreprises régionales ou ayant une implantation dans les Hauts-de-France. Elle a été récompensée par le Grand Prix de l’Engagement Sociétal en Finance.

Les 15 lauréats ont été désignés par un jury de neuf personnes comprenant des décideurs issus du milieu financier, de grands groupes et des directeurs juridiques.

De nouveaux outils

Certains lauréats se sont distingués par la mise en place d’outils innovants au service du client. Le cabinet Alexis Colas a remporté le Grand Prix Expert-comptable – Innovation Technologique pour sa plateforme baptisée Devizen. Son créateur, Alexis Colas, est parti d’un constat : «Il est difficile pour les experts qui vendent du temps de justifier les honoraires». La plateforme sert d’outil au professionnel. Lui et son client définissent ensemble le projet sur celle-ci. «Devizen permet de co-construire une offre et de l’ajuster selon le budget du client». Selon Alexis Colas, tout se fait lors du premier rendez-vous, la plateforme prenant en compte le côté vente et l’administratif. Si la solution était d’abord destinée à l’expert comptable, son utilisation peut être élargie à tous les prestataires de service. Elle a déjà été adoptée par une cinquantaine de cabinets et a réalisé 3 000 devis depuis son lancement. «L’objectif est de remettre l’humain au centre». Le cabinet d’avocats Cornet-Vincent-Ségurel, sélectionné au Grand prix des Avocats propose quant à lui une plateforme, sous la forme d’une cartographie, qui met à disposition les règles juridiques applicables pour accompagner le développement d’une entreprise à l’étranger. «Nous couvrons une quarantaine de pays, plutôt à fort développement économique», indique Thomas Deschryver, avocat associé. L’outil est duplicable pour d’autres questions juridiques. Fonctionnel depuis cinq ans, il est régulièrement actualisé. Le cabinet a fait témoigner l’un de ses clients, Décathlon, figure économique régionale. «Nous voulions montrer qu’une équipe locale pouvait accompagner une entreprise emblématique de la région».