Avec la perspective d'un Brexit "dur"

2019 : une année de stress pour la frontière maritime ?

Depuis le début de l’année, l’inquiétude se lit sur les visages des acteurs de la Côte d’Opale. Le vote négatif du Parlement anglais, à propos de l’accord négocié avec l’Union européenne, a poussé les principaux acteurs économiques et politiques à s’exprimer. Jamais la Côte d’Opale n’avait fait l’objet de tant d’attentions, notamment avec la visite surprise du Premier ministre Edouard Philippe, le 18 janvier dernier.

294
Vous devez être connectés pour visualiser cet article