La Clémence de Titus de Mozart à Tourcoing

En août 1791, Mozart n’a plus composé d’opéra depuis 10 ans, mais a écrit une série de chefs-d’œuvre novateurs tels Les Noces de Figaro, Don Giovanni ou Così fan tutte. C’est pourtant ce que lui commande le directeur du Théâtre national de Prague à l’occasion du couronnement de l’empereur Léopold II de Bavière sacré roi […]

551

La Grande Écurie et la Chambre du Roy. © Danielle Pierre

En août 1791, Mozart n’a plus composé d’opéra depuis 10 ans, mais a écrit une série de chefs-d’œuvre novateurs tels Les Noces de Figaro, Don Giovanni ou Così fan tutte. C’est pourtant ce que lui commande le directeur du Théâtre national de Prague à l’occasion du couronnement de l’empereur Léopold II de Bavière sacré roi de Bohème. Si Mozart composa cet opéra à la hâte – tout fut bouclé en moins de 18 jours -, La Clémence de Titus est pourtant remarquable sur plusieurs plans. L’intrigue met en scène l’ambitieuse Vitellia qui veut épouser l’Empereur de Rome Titus, lui-même promis à Bérénice. Furieuse, elle fomente un complot, séduit sans peine Sextus et le convainc d’assassiner son meilleur ami… Un ouvrage truffé de péripéties où les amours contrariées s’articulent autour du complot et de la trahison, avant le pardon final. Un opera seria profondément inventif, ponctué d’airs particulièrement séduisants, qui annonce le traitement du final à la Rossini : résumé de l’action et présence de presque tous les protagonistes qui expriment ce qu’ils ressentent. La Grande Écurie et la Chambre du Roy sera dirigée par Emmanuel Olivier tandis que la mise en scène sera signée Christian Schiaretti, grand spécialiste de cette œuvre composée dans l’urgence mais digne du génie mozartien !

Représentations le 3 février à 15h30, les 5 et 7 février à 20h au Théâtre Raymond Devos, place du Théâtre à Tourcoing. Renseignements et réservations au 03 20 70 66 66 ou sur www.atelierlyriquedetourcoing.fr