Un premier bilan de l’agence pour l’attractivité

Opale & CO poursuit son développement

Du tourisme aux entreprises ? C’est la perspective que se donnent les promoteurs de l’agence de développement économique du Montreuillois Opale & CO. Un premier bilan de la structure a été rendu le 21 décembre dernier, à Campagneulles-les-petites, par son président et député du Touquet Daniel Fasquelle.

296
Daniel Fasquelle, président de l’agence Opale & Co, lors du bilan 2018, à Campigneulles-les-Petites.

Du tourisme aux entreprises ? C’est la perspective que se donnent les promoteurs de l’agence de développement économique du Montreuillois Opale & CO. Un premier bilan de la structure a été rendu le 21 décembre dernier, à Campagneulles-les-petites, par son président et député du Touquet Daniel Fasquelle.

Fondée sur les bases de l’office de tourisme du Touquet, l’agence regroupe les activités similaires des communes et intercommunalités du Montreuillois et d’une partie du Ternois. Chacune y affectant son ancien budget dédié principalement au tourisme (la Ville du Touquet avec 845 000 € et la Communauté d’agglomération avec 820 000 € sur un total de 2,53 millions d’euros) et ses salariés, soit 39 équivalents temps plein en moyenne annuelle répartis sur une soixantaine de postes. Ces derniers ont vu leur statut harmonisé et défendent désormais de nouvelles couleurs à travers la marque «Opale & CO». Celle-ci doit donner une meilleure visibilité aux territoires et s’est appuyée en 2018 sur neuf magazines de destination tirés à 100 000 exemplaires. «Aujourd’hui, le cadre de l’agence se structure encore davantage : accord d’entreprise pour les personnels et convergence vers un statut et un avenir en commun ; convention et fiches actions avec chacun de nos partenaires ; classement en catégorie 1 des offices de tourisme dès la première année d’existence. Autant de rails que nous posons ensemble pour avancer et développer», explique Daniel Fasquelle. Des contrats d’objectifs et de moyens ont également été signés tout au long de l’année avec les partenaires, dont la Région.

Le tourisme au centre des activités

Outre le tourisme qui reste le cœur de l’activité, l’agence développe surtout la communication via neuf magazines spécifiques, de multiples brochures ou encore un livret des marées. Si les événements traditionnels (les Rencontres internationales des cerfs-volants, le festival Rock en stock) rythmeront 2019, l’accent sera aussi mis sur le soutien aux entreprises et aux filières : en 2018, six rendez-vous de soutien au tourisme se sont déroulés. Dix entreprises touristiques ont été accompagnées individuellement : huit dans leur phase de création et deux dans le cadre d’une transmission. Ainsi, plus des trois quarts du budget restent affectés au tourisme. Par ailleurs, le secteur alimentaire a pu bénéficier d’un salon professionnel avec 18 producteurs locaux ; le guide Saveurs et Savoir-faire a réuni de son côté 81 producteurs. Enfin, le sud de la Côte d’Opale continue de promouvoir le secteur du bien-être. «Il nous faudra trois ans pour être structuré et totalement opérationnel», avait prévenu le président d’Opale & Co. Avec l’espoir d’étendre l’assiette des activités…