Quartett d’après Heiner Müller à Bruxelles

En 1999, une collaboration entre deux membres de la compagnie de danse Rosas, Anne Teresa De Keersmaeker et Cynthia Loemij, et deux membres du collectif théâtral tg STAN, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen, aboutissait à l’écriture de Quartett, un spectacle entremêlant paroles et danse d’après le texte éponyme de Heiner Müller, librement inspiré des […]

289
© Anne Van Aerschot

En 1999, une collaboration entre deux membres de la compagnie de danse Rosas, Anne Teresa De Keersmaeker et Cynthia Loemij, et deux membres du collectif théâtral tg STAN, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen, aboutissait à l’écriture de Quartett, un spectacle entremêlant paroles et danse d’après le texte éponyme de Heiner Müller, librement inspiré des Liaisons dangereuses (1782) de Choderlos de Laclos. La démarche de la compagnie de théâtre rejoint le travail de la chorégraphe dans son refus des évidences et dans sa recherche d’un jeu mis à nu, jeu des mots ou jeu des corps, mais toujours musique pure, musique des mots, musique des gestes. «Un salon d’avant la Révolution française / Un bunker d’après la Troisième Guerre mondiale», c’est ainsi que s’ouvre ce récit qui décrit la relation entre un homme et une femme qui se traquent et échangent leurs identités dans l’imminence de l’effondrement du monde. Le dramaturge allemand concevait alors son texte comme une réflexion sur le terrorisme intime s’insinuant dans les relations homme et femme certainement, dont rend compte le face-à-face sur la scène du comédien Frank Vercruyssen et de la danseuse Cynthia Loemij.
Représentations les 23, 24, 25 & 26 janvier à 20h30 au Kaaitheater, 20 square Sainctelette à Bruxelles. Renseignements et réservations au 00 32 22 29 12 11 ou sur www.lamonnaie.be