SAS Vieville SOGEDIB à Trélon (sud de l’Avesnois)

Un esprit familial et le sens du négoce

L’entreprise est née à Glageon, la commune voisine, sur le site d’une ancienne brasserie de village… Près de soixante ans plus tard, la société de 34 salariés est restée familiale et spécialisée dans le négoce «toutes boissons».

891
Thierry Vieville (à gauche), dans le bâtiment de stockage, en compagnie de 2 de ses 34 salariés.

Les origines de Vieville SOGEDIB (Société générale de distribution de boissons), installée depuis 2003 dans la petite zone d’activités, rue de Fourneau à Trélon, sont à rechercher dans la commune voisine de Glageon. Thierry Vieville, 60 ans, président de la SAS, dirigeant avec ses frères Philippe et Bruno, explique : «À l’âge de 30 ans, notre père, Jacques, a voulu quitter le monde industriel et créer ou reprendre une affaire. En 1960, il a repris la brasserie familiale du village, en déclin du fait des nouvelles façons de vivre et de consommer. La transmission s’est faite entre deux familles et l’activité a été orientée vers le négoce.» De ces petites brasseries, Thierry Vieville, féru d’histoire locale, pourrait parler des heures. «C’était l’époque de la bière achetée au litre, des emplois dans les filatures et les verreries, de la vie de village. On comptait un café pour 35 habitants et la brasserie accompagnait leur quotidien et approvisionnait les estaminets…» Malgré ces évolutions, l’entreprise a tenu bon. Elle emploie 34 personnes en CDI (dont une douzaine de chauffeurs), auxquelles s’ajoutent 4 étudiants en alternance et les saisonniers de période estivale. Dans la zone d’activités de Trélon, l’entreprise occupe 5 000 m2, dont 3 800 couverts et dédiés au stockage et à la logistique.

«On fait partie du réseau professionnel C10 qui, à la base, est une centrale d’achat.»

Achat-revente et e-commerce

Les fournisseurs de la société, fabricants et producteurs, se répartissent ainsi : 50% sont «dans la bière», grandes marques, indépendants, locaux, soit une trentaine de brasseries différentes, plus des grossistes ; 20% sont dans les eaux, les sodas et jus de fruits. Les autres fournisseurs font du vin, des alcools et du café. «Depuis 1996, précise M. Vieville, on fait partie du réseau professionnel C10 qui, à la base, est une centrale d’achat.» Les clients sont des professionnels. Les cafés-hôtels-restaurants représentent 70% d’une clientèle située dans le Hainaut, l’Aisne, la Marne et la Sambre-Avesnois. La SAS fournit également les clubs sportifs, les collectivités, les cavistes indépendants et les petits distributeurs locaux. Depuis 2017, Vieville SOGEDIB est également présente sur le secteur du e-commerce, via le site Papadrinks, grâce auquel elle a renoué avec la clientèle des particuliers.

Des projets

Si l’entreprise a des concurrentes, elle n’a jamais racheté personne, souligne Thierry Vieville, et apparaît comme leader dans son domaine à l’échelle du Hainaut-Cambrésis. Le patron y voit les effets de cette ambiance familiale à laquelle il tient beaucoup, de la réactivité, du sens du contact, de la connaissance du marché et du sérieux. Côté projets, il annonce notamment le développement du e-commerce vers les professionnels, ainsi qu’une réflexion sur l’avenir du site actuel, devenu trop petit.