Vœux de la Chambre des métiers et de l’artisanat Hauts-de-France

Alain Griset mise sur la digitalisation des artisans

Alain Griset, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat Hauts-de-France (CMA), a présenté lundi 21 janvier ses vœux aux artisans de la région et aux partenaires de l’établissement public.

321
Alain Griset s'est montré enthousiaste devant Eurartisanat, le siège de la chambre des métiers et de l'artisanat Hauts-de-France.

La cérémonie s’est déroulée à Eurartisanat, à Lille-Sud, un bâtiment flambant neuf qui regroupe le siège social de la CMA, l’antenne entreprises de Lille, et deux centres de formation dédiés à la coiffure et aux métiers de l’hôtellerie. Après l’intervention sur scène, quelques instants plus tôt, de trois artisans – Diane Mollet pour Leprisme Bowtie, conception et fabrication de nœuds papillons ; Haude Vandamme, Ode Koré, coiffure et soins esthétiques ; Axelle Turk, ATK bijoux, création et production de bijoux fantaisie – venus évoquer l’accompagnement proposé par la Chambre dans le cadre de la digitalisation, Alain Griset a pris le relais. Ce dernier a saisi l’occasion pour dresser, en présence du préfet Michel Lalande, un premier bilan, un an après la création de l’établissement public. «Ce bâtiment, entièrement terminé dans trois ou quatre mois, sera le lieu où vous pourrez non seulement être accueillis, conseillés, mettre des jeunes en formation, mais aussi développer vos projets», a-t-il expliqué à l’assemblée, tout en mettant en avant Eurartisanat, dont la vocation sera de devenir également un lieu de vie pour le quartier. «Ici, on fera du lien, et les habitants pourront venir à la rencontre des professionnels qui, eux, pourront partager leurs connaissances», a ajouté Alain Griset.

18 centres de formation et 7 000 apprentis

Le président de la CMA Hauts-de-France a parlé des missions de la Chambre, et a rendu hommage à ses collègues élus des cinq départements, qui ont voté la fusion à l’unanimité. «On va faire certes des économies de gestion, mais on va être capables de proposer de nouveaux outils pour nos artisans», a-t-il poursuivi, en mettant l’accent sur l’importance de la proximité et du terrain, comme le fera par la suite Christophe Coulon, vice-président du Conseil régional en charge de l’apprentissage et de l’artisanat. Alain Griset s’est encore félicité des 18 centres de formation gérés par la Chambre des métiers, et des 7 000 apprentis qui les composent. De son côté, Christophe Coulon, invité par le président de la CMA à le rejoindre sur scène, a fait un focus sur les très bons chiffres concernant le développement de l’apprentissage dans la région. «Plus 13% d’apprentis supplémentaires», a précisé l’élu, promettant de poursuivre l’effort. Le vice-président du Conseil régional a profité par ailleurs de la tribune pour mentionner les excellents résultats recensés à l’Olympiade des métiers à Caen l’an dernier. «Notre région a été la première en nombre de médailles d’or, s’est-il réjoui, et la moitié des candidats partis à Caen – ils étaient 60 – est revenue avec une distinction, ce qui montre à quel point nos centres de formation sont performants, tout comme les maîtres d’apprentissage.» Christophe Coulon a conclu son intervention en insistant sur l’importance de la question numérique. «Même si rien ne remplacera jamais le lieu de vente et la relation directe, l’exposition digitale, de la prise de rendez-vous à la vente en ligne, est déterminante, a-t-il souligné. Dans les prochaines semaines, nous allons mettre le paquet avec les équipes de la Chambre de commerce pour cette ‘évangélisation’ vers le numérique, car c’est un nouveau mode de consommation qui véhicule du chiffre d’affaires. Et il va de notre responsabilité de permettre la bascule vers le digital.»