En Bref

De l’autre côté de la frontière

Collibra, première start-up belge valorisée à plus d’un milliard d’euros Spécialisée dans la gouvernance de données pour les entreprises, la start-up Collibra a réalisé une levée de fonds de 100 millions de dollars auprès du fonds d’investissement CapitalG (lié à Google). Fondée en 2008 par quatre anciens étudiants de l’UVB, l’université néerlandophone de Bruxelles, elle […]

325

Collibra, première start-up belge valorisée à plus d’un milliard d’euros

Spécialisée dans la gouvernance de données pour les entreprises, la start-up Collibra a réalisé une levée de fonds de 100 millions de dollars auprès du fonds d’investissement CapitalG (lié à Google). Fondée en 2008 par quatre anciens étudiants de l’UVB, l’université néerlandophone de Bruxelles, elle accompagne les grandes organisations dans le suivi et l’automatisation de leurs données. Il s’agit de la première «licorne» belge dans le secteur des technologies, c’est-à-dire la première start-up dont la valorisation dépasse le milliard de dollars.

Le groupe de sécurité G4S entend renforcer ses effectifs en 2019

La société de sécurité et de gardiennage G4S prévoit de recruter 1 000 collaborateurs supplémentaires d’ici la fin de l’année, soit environ 300 nouveaux entrants pour pallier les départs naturels. «Nous cherchons des personnes qui font preuve de psychologie et qui sont capables d’éviter les conflits, de les désamorcer plutôt que de les attiser. Une large partie de nos missions consiste à aider les clients et à déployer des notions d’hospitalité : deux éléments importants dans la société actuelle», a déclaré Jean-Paul Van Avermaet, le PDG du cluster belge G4S. Fin décembre, l’entreprise comptera 6 400 employés.

La confiance des dirigeants d’entreprise belges s’affaiblit«Le climat des affaires s’est détérioré dans le commerce et, pour le deuxième mois consécutif, dans les services aux entreprises et dans la construction. En revanche, la conjoncture s’est modestement renforcée dans l’industrie manufacturière, gommant le recul de décembre», a annoncé la Banque nationale de Belgique. La confiance des chefs d’entreprise belges a diminué en janvier, mais moins rapidement qu’en décembre. La BNB annonce un léger accroissement du taux d’utilisation des capacités de production dans l’industrie manufacturière : de 81% en janvier 2019 contre 80,4% en octobre 2018.

Ingénieur, la profession la plus attractive en Belgique ?

Selon l’étude conduite par le spécialiste néerlandais du recrutement Randstad, la profession d’ingénieur reste la plus attractive en Belgique, parmi 129 professions dites les plus courantes. Menée auprès de 3 500 répondants, l’étude révèle que les critères les plus importants pour définir l’attractivité d’une profession sont le salaire, l’équilibre vie privée et travail, et les conditions de travail. Les professions jugées les moins attractives sont chauffeur de taxi, collaborateur de centre d’appels et concierge. 

Un magasin sur dix reste vide en Belgique

Le taux d’inoccupation des magasins de vente ne cesse d’augmenter en Belgique, et ce, pour la onzième année consécutive. En 2018, 10,3% des espaces commerciaux sont restés vides, selon le rapport du groupe de recherche sur le commerce de détail Locatus. Le pourcentage de vacance a doublé par rapport à 2008 (de 5,1%). En moyenne, la Belgique compte 18 points de vente pour 1 000 habitants. Cependant, la progression du degré de vacance ralentit grâce à la fermeture de nombreux établissements de vente.