En Bref

De l’autre côté de la Manche

Kapten part à la conquête de Londres Début février, Chauffeur privé, détenue à plus de 50% par l’allemand Daimler, a annoncé qu’elle devenait «Kapten», un nom plus facilement prononçable pour des utilisateurs non francophones. Ce changement de nom traduit l’ambition de la plateforme française de VTC de se développer à l’international. Après un premier lancement […]

332

Kapten part à la conquête de Londres

Début février, Chauffeur privé, détenue à plus de 50% par l’allemand Daimler, a annoncé qu’elle devenait «Kapten», un nom plus facilement prononçable pour des utilisateurs non francophones. Ce changement de nom traduit l’ambition de la plateforme française de VTC de se développer à l’international. Après un premier lancement à Lisbonne, puis à Genève (depuis le 11 février), elle vise dorénavant Londres. Un véritable test car «Londres est un marché trois à cinq fois plus gros que Paris», a expliqué Yan Hascoet, PDG et cofondateur de Kapten avec Othmane Bouhlal. L’entreprise attend la délivrance de sa licence par l’autorité de transport londonienne. 

Plus de 600 000 emplois menacés en cas de Brexit dur

Selon une étude de l’institut allemand Halle pour la recherche économique (IWH), la diminution des importations de l’Union européenne vers le Royaume-Uni en cas de Brexit dur menacerait près de 600 000 emplois dans le monde ; 433 000 postes seraient menacés dans l’Union européenne et dans des pays tiers, et près de 179 000 au sein de l’Union européenne, dont plus de 103 000 en Allemagne et 50 000 en France. Les secteurs les plus touchés seraient l’industrie automobile pour l’Allemagne et les services aux entreprises pour la France. Une étude publiée en janvier 2018 par le cabinet Cambridge Econometrics avait estimé que 500 000 postes au Royaume-Uni étaient également menacés en cas de Brexit dur. 

Accord post-brexit entre la Suisse et le Royaume-Uni 

Le ministre suisse de l’Économie Guy Parmelin et le ministre britannique du Commerce extérieur Liam Fox ont signé à Berne un accord bilatéral sur le commerce. Ce dernier reprend la grande majorité des accords commerciaux déjà existants : celui de libre-échange de 1972, celui sur les marchés publics, sur la lutte contre la fraude, ou encore l’accord agricole de 1999. Il entrera en application dès le 30 mars 2019. Les relations économiques et commerciales entre les deux pays, évaluées à 36,5 milliards d’euros, seront ainsi maintenues. «Cela va non seulement aider à soutenir les emplois au Royaume-Uni, mais cela servira également de base solide pour renforcer plus encore la relation commerciale avec la Suisse alors que nous quittons l’Union européenne», s’est réjoui Liam Fox dans un communiqué.

Swissport rachète Heathrow Cargo Handling

Le prestataire de services aéroportuaires Swissport a racheté les 50% de parts détenues par Air France dans Heathrow Cardo Handling (HCH), une entreprise créée en 1995 pour fournir des services de manutention et de fret aérien à l’aéroport londonien. Cette acquisition permet à Swissport (détenu par le groupe chinois HNA) d’investir plus encore dans les services de fret aérien et d’exploiter deux entrepôts de plus de 15 300 m2, avec 120 salariés. En 2018, HCH a connu une hausse de 7% de son trafic de fret aérien, pour environ 150 000 tonnes. La finalisation de l’opération, dont le montant n’a pas été précisé, est soumise à l’approbation de l’Autorité de la concurrence et devrait intervenir au cours du premier semestre 2019.