À Calais, la pépinière est dans le top 10 français...

Deux nouvelles entreprises au Carré des affaires

Le Carré des affaires accueille deux nouvelles entreprises étroitement liées : Elfée conciergerie et Accompagn services, une conciergerie et un service de chauffeur privé. 

400
Le Carré des affaires est dans le top 10 des meilleures pépinières de France.

Les deux dirigeants d’entreprise qui collaborent dans le Carré des affaires à Calais ont emménagé dans le même bureau. La cause en est simple : «toute conciergerie a un service de chauffeur»,explique Katia Cocquet, créatrice d’Elfée conciergerie. Effectivement, ce type d’entreprise propose un panel très varié de services aux entreprises et particuliers : logistique pour des déplacements ou des séminaires, prises de contact et organisation d’un voyage à l’étranger, etc. Dès lors, le partenariat de l’entreprise avec Accompagn services allait de soi. Son dirigeant, Ludovic Vanwassenhove, était jusqu’à sa rencontre avec la dirigeante plutôt orienté vers les services aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap. L’intéressé explique : «Ma mère a la maladie d’Alzheimer. Avant la création de mon entreprise, je la conduisais un peu partout. Je me suis retrouvé dans une salle d’attente avec une dame âgée qui m’a dit que c’était une bonne chose que je sois là pour elle, que je faisais un beau métier. Je lui ai expliqué que c’était ma mère, que ce n’était pas mon métier, mais l’idée a germé. J’en ai parlé à d’autres personnes âgées et, en octobre 2014, j’ai décidé de créer mon entreprise.» Après quelques formations ad hoc, Accompagn services est née. Mi-2018, la rencontre avec Katia Cocquet a généré une nouvelle activité pour le chauffeur : un service de VTC haut de gamme, destiné aux dirigeants d’entreprise qui ont besoin de ce type de service.

« Si la conciergerie est bien connue dans les grandes villes, elle l’est moins dans d’autres zones géographiques. « 

Développer la conciergerie sur la Côte d’Opale

De son côté, Katia Cocquet a créé Elfée conciergerie en 2015. L’idée lui est venue il y a «plus de 20 ans» avec un projet qui n’a pas pu voir le jour. Issue d’une formation d’assistante de direction, l’entrepreneuse a «transposé ce savoir à des clients, professionnels comme particuliers, au lieu de les apporter à un dirigeant». Elle a donc intégré la formation BGE en avril 2014, suite à une rupture conventionnelle avec l’entreprise où elle était salariée, et la couveuse Littoral Opale deux mois plus tard, le temps de «créer (sa) communication et chercher des partenaires pour aller démarcher des prospects».

Katia Cocquet et Ludovic Vanwassenhove viennent d’emménager au Carré des affaires.

La principale difficulté pour Katia Cocquet a été de faire connaître le concept sur la Côte d’Opale. Si le service est bien connu dans les grandes villes, il l’est moins dans d’autres zones géographiques. Malgré ces difficultés, depuis deux ans, l’entreprise multiplie son chiffre d’affaires par deux chaque année. Au sein du Carré des affaires, qui est dans le top 10 des pépinières en France, et avec un partenariat solide avec Accompagn services et une quarantaine d’autres partenaires – traiteur, nettoyage de voitures, etc. –, gageons que l’entreprise suivra la même dynamique ces prochaines années…