Le Misanthrope au Théâtre du Nord

Alain Françon revisite cet inaltérable classique dans lequel Molière brocarde les mœurs de la Cour et l’hypocrisie qui règne dans cette société du paraître. Alceste aime Célimène qui aime la Cour et ses atours. L’atrabilaire amoureux, droit et sincère, en devient mélancolique, asocial au regard des mœurs de l’aristocratie. Cet entre soi où chacun exerce et subit les […]

239
Vous devez être connectés pour visualiser cet article