La Société Générale souhaite favoriser l’expertise et la proximité

«Ce n’est pas le produit ou le service qui change, mais le parcours»

La Société Générale a récemment présenté à Lille son nouveau dispositif commercial. Laurent Goutard, directeur de la banque de détail en France, et Isabelle Martinon, directrice de la délégation nord, ont évoqué le nouveau parcours client dans les agences du groupe et mis en avant la création de 30 centres d’affaire régionaux pour les entreprises, dont un à Lille.

290

La Gazette : Pourquoi avoir souhaité créer ces centres d’affaires régionaux dédiés aux entreprises ?

Isabelle Martinon : Jusqu’à présent, les agences grandes entreprises étaient concentrées sur Paris, et il n’y avait que deux agences de ce type en région, à Lyon et à Lille. Sinon, les entreprises étaient gérées dans les directions commerciales qui étaient de ce fait multimarchés. Dès cette année, si je prends l’exemple de la délégation de Lille, on va effectivement recentrer ce marché entreprises au sein de deux grands centres d’affaires : le premier couvrira la Haute-Normandie et sera à Rouen, et le second sera notre agence grandes entreprises de Lille. Ce centre d’affaires va grossir et intégrera les équipes entreprises de Dunkerque et Arras. 

Comment est née cette réflexion ?

Il s’agit de concentrer les expertises. Ce qu’on souhaite à travers cette nouvelle approche, c’est déjà répondre à notre promesse générale qui est de devenir la banque relationnelle de préférence pour nos clients. La banque relationnelle pour nous, c’est un mélange d’expertise et de proximité. Mais on sait bien que pour avoir un concentré d’expertise, il faut qu’il y ait un nombre suffisant d’experts et de personnes du métier pour pouvoir développer à la fois les compétences des collaborateurs qui démarrent dans ce métier, et pour atteindre une taille critique permettant également, en termes de networking et de développement, de pouvoir incarner la banque d’affaires en région. 

Vous allez gagner en qualité…

Nous avons un dispositif de banques d’affaires très fort en région à travers une marque : Société générale entrepreneurs. Le fait de créer des centres d’affaires va permettre de concentrer ces experts sur, finalement, deux centres, Rouen et Lille, si je fais abstraction de Compiègne et Amiens en Picardie, qui seront gérés après. Ce centre d’affaires régional aura comme responsabilité de rendre visibles les experts de banque d’affaires, mais aussi les experts en relations internationales, en gestion des flux ou encore en monétique. 

Quels services nouveaux ou plus ciblés vont retrouver les entreprises ?

En fait, ce n’est pas le produit ou le service qui change, mais le parcours. C’est un parcours client en entreprise que nous adaptons. On a désormais sur Lille une équipe dans l’écosystème au côté des experts-comptables, des notaires, des fiscalistes, tous les professionnels qui peuvent nous accompagner. Les rendez-vous seront plus évidents, plus faciles à prendre pour nos clients. 

Ou sera installé le centre d’affaires lillois ?

Le centre d’affaires lillois, qui va agglomérer Dunkerque et Arras, va réellement ouvrir dès juin 2019. Ce centre d’affaires sera installé au Conex, à côté de la gare Lille-Flandres. Aujourd’hui, ce qui existe, c’est l’agence grandes entreprises de Lille qui suit les grands groupes, les ETI et les PME, et qui est présente sur Lille depuis plus de 25 ans. Ceci dit, notre agence grandes entreprises fonctionne déjà comme un centre d’affaires. Le terme change tout simplement, parce que cette réponse qu’on avait pour nos clients du nord de la France sera adaptée sur le national avec ces 30 centres d’affaires. 

« La banque relationnelle pour nous, c’est un mélange d’expertise et de proximité«