Le Pôle métropolitain de l’Artois attractif pour les actifs résidents

Le Pôle métropolitain de l’Artois (PMA) a enregistré en 2015 plus d’actifs résidents que d’emplois. C’est ce qui ressort du dernier diagnostic dressé par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), publié en février 2019. Ainsi, sur les 278 200 actifs résidents, 71 100 se déplacent chaque jour hors de leur commune […]

201

Le Pôle métropolitain de l’Artois (PMA) a enregistré en 2015 plus d’actifs résidents que d’emplois. C’est ce qui ressort du dernier diagnostic dressé par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), publié en février 2019. Ainsi, sur les 278 200 actifs résidents, 71 100 se déplacent chaque jour hors de leur commune de résidence pour aller travailler, soit 6 400 personnes de plus qu’en 2009. La métropole de Lille constitue la principale destination de ces derniers. Le PMA, qui rassemble les intercommunalités de Béthune-Bruay Artois-Lys romane, Hénin-Carvin et Lens-Liévin, ne recense à l’inverse que 35 300 travailleurs entrants, soit une hausse de 1 500 personnes en six ans. Par ailleurs, ces navetteurs occupent en général des postes plus qualifiés : 22% des sortants et 12% des entrants sont en effet des cadres, contre 7% pour ceux qui travaillent et résident dans le Pôle.