L’entrepreneur audomarois élargit son offre de restauration

«L’idée est d’être plus proche de nos clients»

Fabrice François a racheté en 2015 Yanni’cuisines, société spécialisée dans le portage de repas à domicile et installée à Wavrans-sur-l’Aa, à côté de Saint-Omer. En reprenant fin 2018, à Leubringhem, Opale Saveurs, traiteur et organisateur de réception, il a souhaité développer son offre dans l’Audomarois et le Boulonnais.

467
Fabrice François.

La Gazette : Pourquoi avoir souhaité reprendre Opale saveurs ?

Fabrice François : J’étais déjà gérant d’une structure, Yanni’cuisines, spécialisée dans deux activités : le portage de repas à domicile pour les personnes âgées et les cantines scolaires. Depuis l’automne 2018, j’ai racheté Opale saveurs, qui existe depuis 2015, pour compléter notre offre de restauration, puisqu’ici on est sur les repas de cérémonie et les réceptions, mais aussi sur des plateaux-repas pour les entreprises. Désormais on couvre le spectre complet de ce que peut proposer un traiteur.

Mais il s’agit tout de même de deux activités différentes…

Effectivement, mais notre volonté est de nous diversifier et de proposer aux clients de la Côte des prestations de portage de repas à domicile. On est en train de les mettre en place en nous servant de ce point d’appui à Leubringhen. L’idée est d’être plus proche de nos clients. Nous utilisons de la même manière les installations de Wavrans-sur-l’Aa pour conquérir de nouveaux clients dans l’Audomarois, voire les Flandres, sur le créneau de la cérémonie, de la réception et des plateaux-repas à destination des entreprises. 

Comment se porte ce secteur d’activité ?

Le traiteur en tant que tel est un marché qui vit correctement, mais qui n’est pas en plein boum. Notre chance est d’avoir un agenda complet pour 2019. Nous avons entre 20 et 25 dates de cérémonie prévues sur notre structure de Leubringhen. Maintenant, un de nos objectifs est de pénétrer davantage les entreprises et le marché du plateau-repas. Là, nous avons encore de la marge. On propose une gamme variée qu’on livre, qui va du sandwich aux plats élaborés avec une approche plutôt haut de gamme, puisqu’on est sur un conditionnement en carton recyclable. Ensuite, nous aimerions aussi pouvoir développer d’autres activités, je pense ici aux repas pour les particuliers qu’on ne touche pas du tout aujourd’hui. 

Avec ces deux entités, ça vous offre d’autres perspectives…

En particulier pour le portage à domicile sur la Côte. Si le marché de la cérémonie ne bouge pas trop, en revanche le portage est en pleine expansion grâce, entre autres, à la silver economie. Nous avons déjà beaucoup de retours positifs. Ce qui intéresse le ou les clients, c’est le fait d’avoir affaire à un traiteur. Nos concurrents sont les CCAS. Eux ne cuisinent pas et font appel à des sociétés de restauration qui réalisent des barquettes. Chez nous, le client est intégré depuis le début. Il nous contacte, on cuisine et on le livre : ça fait vraiment la différence. En règle générale, nous avons une très grande flexibilité et une réactivité totale. Un repas qu’on apporte chez une personne âgée, entrée (plat, dessert, potage et fromage) coûte 8,65 €, livraison comprise. Pour les entreprises, ça démarre à 14,49 € en froid et 21,89 € en chaud.