Eolien off-shore

RTE réalisera le raccordement du parc au large de Dunkerque

RTE a été désigné par l’Etat pour réaliser le raccordement du futur parc éolien de 600 MW qui doit voir le jour à l’horizon 2025 au large de Dunkerque. Un raccordement qui nécessitera la construction d’un poste électrique en mer, d’une dimension équivalente à deux piscines olympiques.

365

RTE (Réseau de transport d’électricité) a la double mission de service public de transport de l’électricité, de son lieu de production à son lieu de consommation, et de régulation du flux, afin que ce qui est produit soit réellement consommé. Aujourd’hui, l’entreprise se diversifie vers les nouveaux modes de production et de consommation de l’électricité, et plus particulièrement vers les énergies marines renouvelables, qui devraient à l’avenir tenir une place importante dans le mix énergétique.

Pascal Derache, chef de projet chez RTE, a détaillé les travaux qui seront réalisés pour pouvoir raccorder le futur parc éolien off-shore de Dunkerque au réseau.

Cette ambition vient de se concrétiser puisque l’État a choisi de confier à RTE la réalisation du raccordement du parc éolien d’une puissance de 600 MW qui sera construit au large de Dunkerque. C’est une première pour l’entreprise. Ce raccordement nécessitera d’énormes travaux dont les études vont débuter en 2020. «Le raccordement demandera l’implantation de six installations : un poste électrique en mer de 50 x 60 mètres, une double liaison sous-marine 225 000 V d’environ 16 kilomètres, un point d’atterrage, une liaison souterraine 225 000 V d’environ 5 kilomètres, un poste électrique sur le port de Dunkerque sur une superficie de 5 hectares et enfin une portion de ligne aérienne vers le réseau 225 000 V existant», détaille Pascal Derache, chef du projet.

Aller au-delà de la dimension énergétique

Fort de cette première expérience, RTE espère pouvoir, à l’avenir, raccorder d’autres champs éoliens au large des côtes françaises, avançant un argument de poids : la baisse significative de l’investissement total puisque le coût des études préalables au raccordement pourra être mutualisé entre les différents projets. En partenariat avec la communauté urbaine de Dunkerque, RTE souhaite que ce premier poste électrique installé en mer par ses soins dépasse sa simple dimension énergétique. C’est la raison pour laquelle un appel à projets a été lancé le 6 février dernier, lors des Assises européennes de l’énergie, afin que cette infrastructure puisse devenir aussi un outil de valorisation et d’innovation au service du territoire et des usagers de la mer. La Communauté urbaine précise que «la visée principale de cet appel à projets est numérique, mais qu’il reste ouvert à d’autres usages, comme la transition écologique, la valorisation des ressources maritimes ou encore la recherche sur l’écosystème marin». Les candidats ont jusqu’au 1er avril pour déposer leurs projets sur le site internet www.agorize.com. L’idée suscite en tout cas un très grand intérêt puisqu’une semaine après le lancement de l’appel à projets, déjà 11 candidats s’étaient manifestés. Le lauréat, concernant le volet numérique, se verra attribuer un contrat de partenariat d’une valeur de 20 000 euros pour financer et lancer un prototype, avec incubation à Dunkerque.