Les entrepreneurs sont invités à déposer leur candidature depuis le 8 mars

La Fabrique Aviva lance son grand concours

Depuis le 8 mars, Aviva France a lancé son grand concours, qui récompense des entreprises utiles et innovantes. 1 million d’euros seront à partager entre les 40 entrepreneurs finalistes.

357
Sébastien Hedin d’Aviva (au centre), accompagné de Valérie Faucquez et de Bruno Saudemont, participants au projet.

La 4édition du concours de la Fabrique Aviva est lancée. L’objectif est de récompenser des entrepreneurs dont les projets représentent un fort impact social et environnemental à travers 1 million d’euros de financement. La nouveauté de cette année est une plateforme web collaborative plus fluide que lors des éditions précédentes et un programme d’accompagnement des gagnants. Depuis le 8 mars, les entrepreneurs sont invités à déposer leur candidature sur la plateforme de la Fabrique Aviva. Economie circulaire, circuits courts, prévention ou encore réinsertion professionnelle, le champ des projets est large. Les seules contraintes à respecter sont l’utilité sociale et environnementale du projet, avoir moins de sept ans d’existence et s’inscrire dans les catégories «Alimentation et santé», «Environnement et transition énergétique», «Inclusion et emploi» et «Assurance responsable et prévention». «Tous types de projets et d’entrepreneurs peuvent candidater à condition de réunir les critères. On a des auto-entrepreneurs, des entreprises, des artisans ou encore des exploitants agricoles qui participent au concours», énumère Sébastien Hedin agent d’Aviva. «Le principe du concours n’est pas uniquement financier. D’une part il y a une plateforme web qui accompagne les porteurs de projet avant, pendant et après le concours, et ensuite une renommée nationale.»

Un coup de projecteur

En effet, la renommée qu’apporte la Fabrique Aviva est primordiale selon Bruno Saudemont, gérant de Prév’sécurité 62, ayant participé plusieurs fois au concours avec sa couverture anti-feu destinée aux œuvres d’art : «J’ai été deux fois en demi-finale, on a remporté une enveloppe de 2 000 € et surtout une notoriété nationale.» Valérie Faucquez, cocréatrice du Carré fantastique, participe pour la première fois au concours. Hébergée depuis octobre 2018 à la pépinière d’entreprises de la CAPSO, son entreprise vend des carrés potagers en bois, modulables et faciles à monter. «Notre objectif n’est pas forcément d’aller chercher des financements. Il s’agit plutôt d’avoir de la communication via Aviva pour faire connaître les valeurs de développement durable de notre concept.» Du 6 mai au 3 juin, les 1 000 projets sélectionnés, soit 250 par catégorie, seront ouverts au vote du public et visibles sur la plateforme en ligne. Le 14 juin, les 100 projets ayant récolté le plus de votes seront désignés finalistes. Puis des jurys régionaux, composés d’entrepreneurs, d’experts locaux et de collaborateurs d’Aviva, sélectionneront 40 gagnants du 24 au 28 juin. Selon la maturité du projet, les lauréats bénéficieront d’une récompense de la catégorie «Amorçage» ou «Décollage».