Label French Fab

RMR industries reçoit le préfet du Pas-de-Calais

RMR industries est la première entreprise du parc des industries Artois-Flandres a avoir été labellisée French Fab. Pour l’ouverture de la semaine de l’industrie, l’entreprise recevait le Préfet du Pas-de-Calais et son homologue, le sous-préfet de l’arrondissement de Béthune.

444
©ACT'STUDIO
RMR Industries est un sous-traitant de l’industrie automobile et aéronautique. L’entreprise a su devenir une référence grâce à sa réactivité et la qualité des prestations fournies. ©ACT'STUDIO

La French Fab est, au même titre que la French Tech, un label lancé le 2 octobre 2017 par Bruno Lemaire, ministre de l’Économie et des Finances, pour promouvoir l’industrie en France. L’industrie représente 10% du PIB français, 213 300 entreprises pour 2,8 millions d’emplois. Il est donc primordial pour le développement économique du pays que l’industrie se transforme, se mette en réseau pour passer un cap et continuer à produire de la richesse.Le label a été imaginé autour de plusieurs objectifs. Il s’agit d’accélérer la transformation de l’industrie en France, d’unir sous un même étendard les industriels français, d’incarner le futur prospère de l’industrie française et l’attractivité de ses métiers. Il s’agit enfin de faire rayonner l’excellence de l’industrie française à l’international. La French Fab doit permettre de valoriser les savoir-faire traditionnels et d’excellence des usines et bureaux d’ingénierie. Il s’agit d’un label accessible à toute entreprise industrielle ou de service à l’industrie produisant en France. Pour l’obtenir, il faut adhérer à la charte de la French Fab et s’engager à viser la croissance, la transition digitale, l’internationalisation, mais aussi à développer les compétences des salariés. Une vision partagée par Philippe Faucoeur, président de RMR industries, première entreprise implantée sur le parc d’activités des industries Artois-Flandres à être labellisée. Elle a décidé de relever les sept défis majeurs associés à son développement. «La formation des jeunes est primordiale, nous devons leur prouver que nos métiers ont évolué et qu’ils permettent de faire de longues et belles carrières», affirme-t-il. D’ailleurs, le dirigeant de RMR n’hésite pas à promouvoir son entreprise et l’industrie d’une manière générale auprès des collégiens et lycéens du secteur. La participation de son entreprise à la Semaine de l’industrie est une action parmi tant d’autres.  

ACT'STUDIO
Le préfet Fabien Sudry a découvert une petite entreprise industrielle qui puise sa richesse dans son savoir-faire. ©ACT’STUDIO

Visite d’entreprise

Soucieux du développement des entreprises industrielles du territoire et de l’emploi, le préfet Fabien Sudry a été particulièrement attentif lors de la présentation de RMR industries. Il a évoqué «l’importance de montrer qu’il existe de nombreuses unités industrielles dans nos départements. Des entreprises créatrices d’emplois, continuellement à la recherche de nouvelles compétences pour continuer à se développer. Il est aussi primordial que nous véhiculions des messages forts. On peut faire de belles carrières dans l’industrie, avec des niveaux de rémunération tout à fait confortables». De fait, RMR industries est une belle référence. L’entreprise, qui fête ses 50 ans en 2019, a été créée à Cuinchy. Elle s’est développée autour de la mécanique de précision, un domaine parfaitement maîtrisé par Georges Faucoeur, père de Philippe et Anne, les actuels gérants. Philippe Faucoeur, plus à l’aise avec les chiffres qu’avec les machines-outils, a développé l’entreprise et encouragé l’innovation. «Notre cœur de métier reste la mécanique de précision à laquelle sont venus s’ajouter un département montage et maintenance industrielle, un bureau d’études et, plus récemment, un département dédié à l’informatique et à la CAO/DAO», résume-t-il. Aujourd’hui, si cette PME de 57 salariés, qui réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros, est peu connue du grand public, elle oeuvre pour des grands noms de l’industrie de l’aéronautique et de l’automobile. Aussi, lorsque la STA (filiale du groupe Renault spécialisée dans la fabrication de boîtes de vitesses) a rencontré un problème le temps d’un week-end, c’est RMR industries qui a permis la fabrication de 500 pièces en un temps record.

ACT'STUDIO
Philippe Faucoeur a permis à l’entreprise de se diversifier et de trouver de nouveaux marchés. ©ACT’STUDIO

Il y a cinq ans, Philippe Faucoeur a racheté Intech, une société informatique spécialisée dans le développement de solutions autour des produits Autodesk. «Cela nous permet de répondre de manière plus globale à nos clients et leur proposer des solutions clés en main», souligne le dirigeant de l’entreprise qui croit en la richesse de l’industrie et du made in France. Aujourd’hui, l’activité de RMR se répartit à 50% dans l’industrie et 50% dans les logiciels : «Cela nous permet de ne pas être dépendant et de ne pas subir les fluctuations de marché.» Le label French Fab permet de mettre un nouveau coup de projecteur sur l’entreprise et ses différentes activités. Il lui permet également d’intégrer un nouveau réseau de sociétés, dont la préoccupation première est de rendre l’industrie plus forte, tout en développant l’emploi et les compétences des salariés.