Entretien avec Jean-Pierre Audoux, délégué général de la Fédération des industries ferroviaires

«Ce qui nous manque en France, c’est une grande ambition pour le ferroviaire»

En avril dernier, a été signé à Bercy le contrat stratégique de la filière ferroviaire qui s’articule autour de cinq grands axes stratégiques : la recherche et l’innovation, le numérique, la mise à niveau et l’internationalisation des PME-PMI, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, et la modernisation du réseau ferré national classique vers le réseau 4.0. Jean-Pierre Audoux délégué général de la
Fédération des industries ferroviaires revient sur la situation du ferroviaire dans l’Hexagone et son avenir.

160
Vous devez être connectés pour visualiser cet article