En Bref

De l’autre côté de la Manche

Addev Materials acquiert Graytone au Royaume-Uni Addev Materials, entreprise française spécialisée dans la conception et la transformation de matériaux techniques hautes performances, a annoncé l’acquisition de la société britannique Graytone, acteur majeur des peintures et traitements de surface dans l’aéronautique et la défense. La nouvelle acquisition est le fruit de sa dernière levée de fonds […]

230

Addev Materials acquiert Graytone au Royaume-Uni

Addev Materials, entreprise française spécialisée dans la conception et la transformation de matériaux techniques hautes performances, a annoncé l’acquisition de la société britannique Graytone, acteur majeur des peintures et traitements de surface dans l’aéronautique et la défense. La nouvelle acquisition est le fruit de sa dernière levée de fonds de 38 millions d’euros réalisée auprès de Tikehau et de Bpifrance. Ce faisant, l’entreprise lyonnaise vise à mettre en place une stratégie de développement lui permettant de renforcer sa croissance sur le marché aéronautique et d’anticiper ainsi les demandes amplifiées de Boeing et d’Airbus.

Checkout.com lève 230 millions de dollars

La plateforme britannique Checkout.com vient de réaliser la plus grande levée de fonds en Europe, évaluée à un montant de 230 millions de dollars. Grâce à ce tour de table, l’entreprise vise à consolider sa croissance aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, au Moyen-Orient, voire en Asie et en Amérique latine. Ce financement a été également l’occasion de rassembler diverses sociétés, comme Insight Partners, DST Global, ainsi que le fonds souverain de Singapour GIC. La structure, qui dispose de 350 salariés, envisage par ailleurs de tripler le nombre de son personnel sur les trois prochaines années.

Les agences de notation confirment la note «AA» au Royaume-Uni

Les agences de notations Fitch Ratings et Standard & Poor’s viennent de confirmer la note «AA» au Royaume-Uni, avec une perspective qui demeure toutefois négative. Cette projection peu optimiste s’explique par la situation politique du pays qui aurait forcément un impact négatif sur son développement économique. L’agence de S & P a également indiqué qu’elle pourrait encore baisser la note de la Grande-Bretagne sauf «si les négociations avec l’Union européenne apportent plus de certitudes pour l’économie britannique». Dans ce cas, les analystes tableraient sur une perspective stable.

La Banque d’Angleterre prudente à l’égard des cryptomonnaies

La Banque d’Angleterre a décidé d’adopter «une approche ferme» au sujet des cryptomonnaies et des diverses  plateformes d’échange. Cette attitude préventive est le résultat d’une collaboration entre le comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre (BoE) et le groupe de travail formé du Trésor britannique et de la Financial Conduct Authority (FCA). En raison de la volatilité du prix des cryptodevises, les jetons ne pourraient plus avoir la qualité d’une monnaie fiduciaire. Par conséquent, les autorités financières britanniques préfèrent utiliser le terme «actifs cryptographiques» à la place de «cryptomonnaies».