Projet Care

Le ferroviaire prend soin de ses fournisseurs locaux

Inspiré du projet Space pour la filière aéronautique, le projet Care vient d’être lancé dans le domaine du ferroviaire. Les usines Alstom à Petite-Forêt et Bombardier à Crespin s’engagent à favoriser six PME-PMI locales pour commander leurs pièces.

Les entreprises participantes et le comité de pilotage du projet Care ont signé une charte d'engagement sur le site d'Alstom Petit-Forêt.

L’État, la Région, Bombardier et Alstom s’inspirent de la filière aéronautique et de son association Space – créée en 2007 sous l’impulsion d’entreprises telles qu’Airbus, Thales, Safran… – pour lancer le projet Care (Compétitivité Accompagnement Rail Emploi). L’objectif est de favoriser les fournisseurs locaux pour sauvegarder leurs emplois et rendre la filière ferroviaire plus performante. Care reste un projet pilote qui a été présenté au ministre des Transports début avril, pour être étendu au niveau national. «S’il faut tester un projet concernant le ferroviaire, c’est bien dans le Valenciennois que ça doit avoir lieu !», affirme Olivier Baril, directeur du site Alstom Petite-Forêt et président du comité de pilotage du projet Care. Les Hauts-de-France sont en effet la première région ferroviaire et concentrent près de 50% de l’effectif national.

Accompagnement par des experts

Pour le moment, seules six PME-PMI locales (trois entreprises de mécano-soudure, deux en équipement et une en peinture) ont été sélectionnées pour participer après un appel à projets. Sur une période d’environ un an, elles bénéficieront de conseils d’experts pour améliorer leurs performances industrielles en termes de délais de livraison et de qualité. Présent pour le lancement du projet, Maurice Perrault, président d’honneur de Space, a témoigné de l’efficacité d’un tel accompagnement dans la filière aéronautique : «Nos membres assurent leur date de livraison dans 98% des cas ; avant, c’était 75%.» Aujourd’hui, l’association Space compte 300 membres. Les partenaires choisis pour le projet Care représenteront 60 à 70% des commandes achetées en région par Alstom et Bombardier. Une initiative qui sauvegarde alors l’emploi local et améliorera la compétitivité de ces entreprises face à la menace de la fabrication délocalisée en Asie. «Peut-être arrivera-t-on à inverser la tendance et faire profiter de notre supply chain à l’international», espère Olivier Baril.

Les six PME-PMI sélectionnées

  • Deprecq : spécialisée dans la tôlerie fine, la mécano-soudure et l’assemblage, implantée à Raismes (50 salariés).
  • Hiolle Technologies : spécialisée dans l’intégration d’équipements électriques et les prestations sur mesure, implantée à Prouvy et Crespin (220 salariés).
  • Mecajet : spécialisée dans l’usinage, la chaudronnerie et la mécano-soudure, implantée à Ligny-en-Cambrésis (42 salariés).
  • Metal Technologies Manufacturing : spécialisée dans la tôlerie et la mécano-soudure, implantée à Saint-Amand-les-Eaux (122 salariés).
  • MSM Europeinture: spécialisée dans l’application de peinture et les traitements de surface, implantée à Raismes (40 salariés).
  • Stratiforme Industries : spécialisée dans la conception et la fabrication de pièces composites, et l’intégration d’équipements, implantée à Bersée (100 salariés).L