Le SEVADEC va se doter d’un nouveau centre de valorisation des déchets

Le syndicat d’élimination et de valorisation des déchets du Calaisis (SEVADEC) a investi 40 millions d’euros pour améliorer ses performances en matière de valorisation des déchets. Si, à l’heure qu’il est, environ 54% des déchets sont revalorisés, cette nouvelle structure devrait permettre de pousser ce chiffre jusqu’à 92%. Pour cette nouvelle structure, le SEVADEC a […]

Guy Allemand, président du SEVADEC, et Natacha Bouchard, maire de Calais, ont posé la première pierre de ce nouvel ouvrage le 16 mai dernier.

Le syndicat d’élimination et de valorisation des déchets du Calaisis (SEVADEC) a investi 40 millions d’euros pour améliorer ses performances en matière de valorisation des déchets. Si, à l’heure qu’il est, environ 54% des déchets sont revalorisés, cette nouvelle structure devrait permettre de pousser ce chiffre jusqu’à 92%. Pour cette nouvelle structure, le SEVADEC a reçu une subvention de 6 millions d’euros du fonds européen et de 106 000€ de la part de l’Agence de l’eau. Cette nouvelle installation, qui comprendra un pôle de valorisation des biodéchets, un autre concernant les emballages, une déchetterie et un pôle administratif, devrait permettre de produire du biométhane, de recycler le fer, l’aluminium, le verre, le bois ou encore le plastique. Le tout en garantissant de ne pas polluer l’eau. Si les Calaisiens devront à l’avenir continuer à trier leurs déchets comme ils le faisaient par le passé, ce nouveau centre devrait permettre de recycler et exploiter les déchets résiduels. Il s’agit aussi de faire économiser de l’argent aux collectivités en prenant de l’avance sur une loi qui devrait imposer un taux d’enfouissement des déchets à 19%, les déchets supplémentaires étant taxés à la tonne. Le Calaisis devrait par ce procédé devenir l’une des collectivités les plus efficaces en ce qui concerne le traitement des déchets.