Dossier spécial automobile

Peugeot et Renault stars des flottes d’entreprise

Le marché du véhicule d’entreprise affiche un taux de progression de plus de 2% en 2018, confirmant la tendance des deux années précédentes. En France, le marché est dominé par Peugeot avec ses 3008, 308 et 208, mais aussi par Renault avec ses Clio et Mégane.

362
Peugeot Communication / DR
La Peugeot 3008 est le véhicule le plus vendu aux entreprises, toutes catégories confondues. Peugeot Communication / DR

L’observatoire du véhicule d’entreprise diffuse chaque année des données et des statistiques précises sur les véhicules présents dans les entreprises, que ce soit en flotte d’entreprise ou de véhicules de direction. D’après cet observatoire, qui prend en compte les administrations, les loueurs longue durée et les sociétés hors automobile, pour la troisième année consécutive, le marché du véhicule se porte très bien. Il a encore battu des records avec près de 818 648 véhicules immatriculés VP et VUL, ce qui représente une progression de 2,1%. Les données publiées en janvier 2019 mettent en avant un marché qui s’est écroulé au dernier trimestre 2018, juste après l’entrée en vigueur de la nouvelle norme WLTP (Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure), qui, en plus des tests en laboratoire, rend obligatoire la mesure de consommation et des émissions des véhicules dans des conditions réelles d’utilisation. Le marché était, fin août 2018, en croissance de 6,2%. Ce qui a marqué l’année 2018, c’est une baisse de 5,2% des immatriculations de VP et VUL diesel. Ce type de motorisation est en repli ; les immatriculations de diesel s’établissent à 643 000 unités pour 78,5% de parts de marché. Autre point important, la part de marché réalisée par les véhicules essence, qui représentent désormais 16% du nombre de ventes réalisées en 2018. Les immatriculations progressent de 42% avec 131 212 unités. Dans le même temps, le nombre d’immatriculations de véhicules électriques explose (+ 45% sur une année), pour atteindre les 2% de parts de marché avec 17 130 immatriculations. Les véhicules hybrides sont en croissance de 41,1%. Néanmoins, si la part des voitures essence, hybrides et électriques reste assez faible, la tendance est bel et bien en train de s’inverser. Enfin, le marché des VUL est quant à lui très largement dominé par les diesel – 93,51% de part de marché -, faute de modèles essence et électriques.  

Les stars du marché

Ce n’est pas une surprise car elles occupent de plus en plus les parkings des entreprises françaises : les Peugeot 208, 308, 3008, mais aussi les Renault Clio et Mégane sont les modèles préférés des flottes d’entreprise. Notons que pour la première année, deux modèles essence entrent dans le classement de la catégorie intérieure. Et la tendance n’est pas prête de s’inverser avec les nouvelles versions des citadines françaises qui arrivent en concession et qui seront dans les mois à venir déclinées en version entreprise (voir ci-dessous). En 2018, les Renault Twingo et Zoé arrivent respectivement première et deuxième de la catégorie économique. Les Renault Clio diesel et essence ainsi que les Peugeot 208 diesel et essence se positionnent dans le top cinq de la catégorie. Dans la catégorie moyen-inférieur, Peugeot place son 3008 sur la première marche du podium, suivi de près par la 308. Les Renault Mégane et Mégane Scénic arrivent en troisième et quatrième position. Dans la catégorie moyen-supérieur on trouve des références étrangères. La Peugeot 5008 occupe malgré tout la première place, suivie par le Volkswagen Tiguan, la Renault Kadjar et le Nissan Qashqai. La catégorie supérieure et luxe reste, comme à l’accoutumée, l’apanage des marques étrangères, allemandes en tête. Ainsi, en catégorie supérieure on ne trouve qu’une représentante tricolore, la Renault Talisman, à la première position de la catégorie supérieure. Elle est suivie par la Mercedes GLC, l’Audi Q5 et la Volvo XC60. Dans la catégorie luxe, le classement est dominé par la Mercedes classe E, suivie par la BMW série 5 et la Volvo XC90 essence hybride rechargeable. Dans cette catégorie, on trouve également la Tesla S électrique et la Range Rover hybride rechargeable. 

Daimler-Benz
Dans la catégorie luxe, les dirigeants d’entreprise préfèrent la Mercedes classe E, qui est le plus vendu des véhicules premium. ©Daimler-Benz

Les nouvelles références

Renault Clio 5 et Peugeot 208 restylées arrivent en concession, les petites citadines françaises ont de sérieux arguments pour rester en tête du classement des véhicules les plus vendus en France, mais aussi et surtout pour séduire la clientèle professionnelle. La Renault Clio 5, d’ores et déjà disponible, propose une version business avec deux blocs essence (75 et 100 ch) et deux blocs diesel blue dCi (85 et 115 ch). La citadine au losange conserve les codes qui ont fait le succès de la version précédente en s’affirmant avec une ligne affinée et toujours plus d’équipements. De son côté, Peugeot vient de présenter au salon de Genève la nouvelle 208, une version radicalement différente de sa devancière. Elle sera commercialisée à l’automne 2019 avec trois motorisations essence (75, 100 et 130 ch) et un bloc diesel 1.5 BlueHDi de 100 ch qui devrait continuer à séduire les entreprises, tant que la fiscalité du diesel restera avantageuse par rapport à celle de l’essence. Contrairement à Renault, Peugeot a d’ores et déjà annoncé le lancement en 2020 d’une version e-208 100% électrique de 136 ch, avec une autonomie de 340 kilomètres.