Le Champ-Bel-Air à Dainville

Une opération d’habitat distinguée au niveau national

L’opération d’habitat Le Champ Bel Air à Dainville a été distinguée par un trophée d’argent du cadre de vie 2018 dans la catégorie «villes et territoires» lors du festival Fimbacte. Territoires Soixante-Deux était la seule société d’économie mixte (SEM) représentée.

Une vue du quartier Champ-Bel-Air à Dainville en cours de réalisation.

Le festival Fimbacte, rendez-vous annuel des professionnels du secteur du cadre de vie, rassemble ceux qui aménagent, organisent et construisent les territoires et les villes de  demain, et fait la promotion de leurs réalisations au travers de l’attribution de trophées. Comme l’explique Valentine Boudry, directrice de l’aménagement de la SEM : «cette candidature avait pour objectif de faire connaître nos interventions sur les territoires et de nous confronter à l’analyse d’un jury qualifié. Nous avons fait le choix de mettre en avant le Champ-Bel-Air à Dainville.» L’idée était de mettre en avant un projet déclinant la mixité sous toutes ses formes en termes de logements, de fonctions et d’espaces de vie. L’atout, qui a fait son succès auprès du jury, est le cadre paysager qui structure le quartier par des ambiances visuelles variées et qualitatives. Pour célébrer cette distinction, les acteurs du projet ont souhaité recevoir les partenaires impliqués autour de cette réalisation, pour les remercier publiquement.

Une véritable réussite collective

Michel Deneux, directeur général, a exprimé sa satisfaction : «Présenter Le Champ-Bel-Air s’est révélé un bon choix. Il s’agit  d’une véritable réussite collective, la qualité des partenariats avec les parties prenantes du projet étant pour beaucoup dans cette réussite.» Et de citer les différents partenaires qui ont permis l’émergence d’un nouveau quartier de qualité : «la communauté urbaine d’Arras, la Ville de Dainville, les promoteurs (Crédit agricole immobilier, Leblan promotion), les bailleurs (Pas-de-Calais habitat, Coopartois, HLI, APEI GAM), la structure paramédicale Le Pôle santé Bel Air et l’association ADEF, les bureaux d’études (Agence Mer chez/Hexa ingénierie, Ingerop, Urbafolia) et enfin les entreprises ayant œuvré sur le projet (Eiffage, Bouygues énergies, Ramery, IDverde, Eurovia).»

Michel Deneux, directeur général de la SEM Territoires Soixante-Deux, présente le trophée aux côtés de Françoise Rossignol, maire de Dainville, et Pascal Lachambre, président de la communauté urbaine d’Arras.

Un nouveau quartier finalisé en 2021

La communauté urbaine d’Arras a désigné en 2011 Territoires Soixante- Deux comme concessionnaire de cette opération d’aménagement. D’une superficie de 10,5 hectares, le projet favorise la mixité sociale et intergénérationnelle avec la réalisation d’environ 300 logements. Il associe terrains à bâtir, maisons groupées, logements intermédiaires, logements collectifs et services autour d’un cadre paysager avec deux aires de jeux sécurisées, une haie végétalisée le long de l’ensemble des lots libres, des détecteurs de présence sur les candélabres d’éclairage public à led des espaces piétonniers… La SEM respecte les huit enjeux de la charte d’engagement de la collectivité, entre autres la gestion des déchets, une sobriété énergétique et le traitement des eaux pluviales. Tous les terrains sont réservés ou vendus. À ce jour, le parc central paysager est aménagé ; une micro-crèche, un cabinet paramédical et une association d’aide à la personne sont implantés. Près de 75 logements sont livrés et 55 pavillons sont habités, les constructions des 23 terrains à bâtir de la quatrième et dernière phase sont bien avancées. «Le quartier sera entièrement opérationnel courant 2021, après les travaux de finition des voiries et des aménagements de la dernière phase en 2019, et la fin des dernières constructions en 2021.»

«Le quartier sera entièrement opérationnel courant 2021»

Territoires Soixante-Deux, une multiplicité d’actions

Outil engagé au service des collectivités du Pas-de-Calais depuis plus de 30 ans, la société d’économie mixte Territoires Soixante-Deux, dont le siège est implanté à Liévin, pilote tout type de projet : aménagement et réhabilitation de quartiers d’habitat et de parcs d’activités, commercialisation de lots libres, construction d’équipements publics à vocation sportive, culturelle, touristique ou de loisirs, et plus largement l’amélioration du cadre de vie des habitants. La SEM intervient également en tant que promoteur public auprès des particuliers (appartements ou maisons neufs), des bailleurs sociaux (programmes de logements collectifs ou individuels) et des professionnels (locaux, bâtiments d’affaires…) en vente en état futur d’achèvement.