La dentelle régionale en souffrance

Déroute industrielle à Calais, menace sur Caudry

Ce n’est peut-être pas la fin de la filière mais ça y ressemble fort. À Calais, depuis quelques mois, les redressements judiciaires se succèdent dans la filière dentellière : après Noyon, 115 salariés, en janvier dernier, le teinturier Color Biotech, 27 salariés, et le fabricant Desseilles, 74 salariés, sont en grande difficulté. Récit d’une catastrophe générale. Ou d’un ultime sursaut.

132
Vous devez être connectés pour visualiser cet article