Du 26 au 28 juillet à Aulnoye-Aymeries

Des “Nuits secrètes” en pleine lumière

Créées en 2003 à Aulnoye-Aymeries, près de Maubeuge, “Les Nuits secrètes” n’ont cessé de voir leur notoriété grimper chaque année pour atteindre le cap des 45 000 spectateurs pour trois jours de programmation. Un festival qui se distingue de ses concurrents par une convivialité sans égale, une programmation affûtée et ses inimitables “Parcours secrets”. Focus sur l’édition 2019 d’une manifestation toujours surprenante.

Fat White Family © Ben Graville

Têtes d’affiche
Sur la grande scène, le public pourra acclamer Mathieu Chedid – ou plutôt son alias -M-, devenu l’un des parrains incontournable de la musique hexagonale avec des centaines de productions et participations au sein de la scène musicale française. Guitariste spectaculaire, compositeur prolixe, inventeur de concepts, leader de projets, pop star, -M- ressent le besoin viscéral de créer de la musique et de la partager. Auréolé d’une légitime réputation de bête de scène, cet artiste charismatique est l’assurance d’un torrent de funk rock énergétique prompt à chavirer le public.

Jeanne Added © Julien Mignot

Multi-instrumentiste à la signature vocale singulière, Jeanne Added conjugue les sonorités électroniques et les canons de la chanson à texte, jouant le grand écart pour composer un répertoire aussi singulier que séduisant. Après le très remarqué Be Sensational en 2015, elle a publié en septembre dernier Radiate, un deuxième album lumineux. Nourrie d’influences multiples, elle tisse dans cet album un paysage rétrofuturiste où le chant, clair et précis, se pose sur des titres volcaniques, doux ou épidermiques… Jeanne Added magnifiera ainsi sur scène les compositions de ce joyau musical à la croisée des styles.

Découvert en 2011 avec English Riviera et ses tubes ensoleillés «The Bay» et «The Look», Metronomy est devenu l’une des références incontournables de la scène pop britannique. Car son leader Joseph Mount n’aura cessé de redéfinir les contours de la pop, la mélangeant avec la même aisance aux artefacts électroniques, à la mélancolie californienne ou à une certaine conception de la soul. Ecriture raffinée, claviers sautillants, mélodies savoureuses, production léchée, voici la formule imparable de ces pop-songs délicieusement accrocheuses. En attendant la sortie en septembre de son sixième album, Metronomy Forever (Because), le groupe viendra dévoiler ses nouveaux titres aux Nuits secrètes.

Inauguré lors de l’édition 2018, l’Eden accueillera une flopée d’artistes aussi singuliers qu’éclectiques. A l’image de Hop Chip qui, naviguant entre soul, R&B, gospel, house, disco et funk, a su créer un son unique au long d’albums de pop électronique mélodique aussi créatifs qu’audacieux. Leur concert aux Nuits Secrètes coïncide avec la sortie récente de leur septième album studio, A Bath Full Of Ecstasy (Domino). La bande d’Alexis Taylor et de Joe Goddard nous invite donc à plonger avec eux dans un bain extatique avec ce disque euphorique et multicolore. Accompagné par le regretté musicien et producteur Philippe Zdar (Phoenix, Cassius), le groupe londonien est toujours aussi inspiré et peaufine sa formule magique : mélodies pop accrocheuses et rythmes synthétiques. Rendez-vous sur le dance-floor !

 

Une programmation électro de haut vol

Paul Kalkbrenner

Une décennie après son album certifié double platine Berlin CallingPaul Kalkbrenner a sorti l’an dernier son huitième album Parts Of Life. Une constante : le succès semble inévitable pour le Dj et producteur qui a passé les dix dernières années en tête des classements et qui a joué sa techno pour un public toujours grandissant. Suite de la trilogie Back To The Future consacrée à l’arrivée de la techno à Berlin à la fin des années 1980, Parts Of Life délivre des compositions plus intemporelles à découvrir lors d’un set qui s’annonce mémorable.

Autre formation susceptible d’enflammer le public, Kompromat semble avoir été imaginé à la manière d’un exercice de style, en hommage aux pionniers de la techno berlinoise. Punk, rock, synthétique, le duo formé par Vitalic et Rebeka Warrior entrecroise danses robotiques et mélancolie chimique. Jeune prodige de la scène électro française, Thylacine avait composé son premier album Transsiberrian à bord du train qui relie Moscou à Vladivostok. C’est en Argentine, près de la Cordillère des Andes, qu’il a décidé d’enregistrer son deuxième album Roads-Vol.1. Immergé dans des paysages désertiques et lunaires, Thylacine se rapproche de sonorités plus acoustiques et retrouve aussi le saxophone, son instrument de prédilection. Une électro hypnotique et fortement dépaysante.

 

Artistes à découvrir

Blick Bassy © Justice Mukheli

Musicien, chanteur, auteur-compositeur, poète et producteur, Blick Bassy est un artiste camerounais qui envoûte par sa voix délicate et ses mélodies somptueuses. Artiste engagé, il célèbre dans 1958, son quatrième album, les figures des indépendances africaines et les héros de la lutte pour la libération du Cameroun. Dans ses chansons en langue bassa et aux musiques folks innovantes nappées de légères touches électroniques, il raconte sa patrie et questionne les révoltes d’hier et d’aujourd’hui avec force et subtilité.

Fat White Family © Ben Graville

Naguère, Fat White Family tissait la bande-son d’un monde occidental chaotique et sans espoir. Aujourd’hui, après trois ans d’absence, le groupe revient avec Serfs up!, un troisième album luxuriant et magistral, lascif et tropical, qui captive l’auditeur à l’image du titre «Tastes Good With The Money» avec la participation de Baxter Dury. Fat White Family a survécu et ce nouvel opus signe la renaissance d’une bande de hors-la-loi.

 

Inégalables “Parcours secrets”

A ces concerts répartis sur deux scènes, s’ajoutent les désormais célèbres “Parcours secrets”. Le principe est simple : après vous êtes inscrit pour une heure de votre choix, vous montez dans un bus, en petit comité, puis vous débarquez dans un lieu inconnu, et souvent insolite, pour écouter un concert ou découvrir une performance musicale concoctée par de passionnants artistes comme Howe Gelb, le parrain de la scène de Tucson, Arizona (Calexico lui doit beaucoup), qui redessine depuis trente ans les contours du folk, du rock ou de la country… Ou encore l’artiste franco-israélienne Yaël Naim – révélée avec le hit planétaire «New Soul» -, et qui, au côté de son binôme artistique, David Donatien, s’est patiemment bâtie une œuvre de musicienne et d’auteure-compositrice.

 

Programme complet et réservations sur www.lesnuitssecretes.com