Accélérateur rev3 de Dunkerque

Les noms des dix candidats dévoilés

En avril dernier, la CCI Littoral Hauts-de-France, la Communauté urbaine de Dunkerque et l’Université du littoral Côte d’Opale lançaient le premier accélérateur Rev 3 de la Côte d’Opale. Depuis, les choses n’ont pas traîné puisque les noms des dix premiers candidats à ce programme d’accompagnement accéléré viennent d’être dévoilés.

222
La première promotion de l'accélérateur rev3 doit bénéficier d'un accompagnement de six mois.

Sur ce coup-là, la parité n’a pas été respectée. Ils sont en effet neuf hommes et une seule femme à espérer faire partie de la première promotion «Croissance» de l’accélérateur rev3 de la Côte d’Opale. Parmi eux, neuf entreprises en développement et, plus inattendu, une association. Il s’agit des Papillons blancs, un organisme local qui prend en charge les personnes handicapées mentales (plus de 1 300 chaque année dans le Dunkerquois) et qui souhaite développer un projet original de logistique vertueuse. «Notre projet consiste à limiter la circulation des poids lourds en ville en créant une plateforme de redistribution située en périphérie. Les produits y seraient déchargés et reconditionnés par des personnes souffrant d’un handicap mental, puis livrés à leur destinateur via de petits véhicules électriques ou à hydrogène non polluants», détaille Jean-Marc Vandevelde, porteur du projet. «Nous testons actuellement ce concept avec l’un de nos fournisseurs. Nous y croyons beaucoup parce que c’est complètement novateur et pourrait être utilisable dans les clauses sociales et environnementales de la commande publique.» Les neuf autres projets concernent six entreprises dunkerquoises, deux venues de la région lilloise et une de Picardie, autour de l’électricité écologique, du recyclage des déchets, de l’éveil des consciences aux bonnes pratiques écologiques, de la surveillance environnementale par drone, de la méthanisation, des économies d’énergie, de la mobilité, de la solidarité ou encore du mobilier urbain connecté. Enthousiastes, volontaires, tous espèrent être les premiers à bénéficier de l’accompagnement accéléré afin de faire décoller leur projet et leur entreprise.

Un accompagnement sur-mesure

Rappelons que l’accélérateur rev3 offre un accompagnement de six mois aux jeunes entreprises qui ont un projet innovant clairement identifié en lien avec la troisième révolution industrielle. Experts, mentors, coachs… c’est tout un réseau communautaire qui se met alors en place pour aider le dirigeant à consolider chaque aspect de sa stratégie d’entreprise, à valoriser son projet, à identifier ses besoins d’avancement et à obtenir un accès privilégié aux acteurs du financement afin d’accélérer sa croissance. «Aider ces entreprises à haut potentiel, c’est les voir rester sur notre territoire et y créer de la valeur ajoutée, et donc de l’emploi. Nous avons tout à y gagner», a commenté François Lavallée, président de la CCI Littoral Hauts-de-France devant les dix candidats. Au final, huit ou neuf lauréats devraient intégrer l’accélérateur rev3. Leurs noms seront connus dans les semaines à venir.