Nouvelles arrivées au Carré d’affaires de la CCI à Calais

La pépinière d’entreprises de la zone Marcel-Doret vit des changements : beaucoup de jeunes entrepreneurs ont quitté le nid, certains en louant plus grand, d’autres en acquérant des bureaux dans l’agglomération. D’autres les remplacent et s’installent dans les bureaux ou les ateliers. Parmi eux, Excell, un courtier en énergie et en assurances. Créé en 2016 […]

457

La pépinière d’entreprises de la zone Marcel-Doret vit des changements : beaucoup de jeunes entrepreneurs ont quitté le nid, certains en louant plus grand, d’autres en acquérant des bureaux dans l’agglomération. D’autres les remplacent et s’installent dans les bureaux ou les ateliers. Parmi eux, Excell, un courtier en énergie et en assurances. Créé en 2016 en Normandie où il a ses bureaux, il dispose désormais en Hauts-de-France d’une première équipe composée de deux commerciaux et d’un directeur d’agence, Nicolas Fouble. Excell travaille avec l’énergéticien espagnol Iberdrola et vise ainsi les particuliers avant de s’attaquer, avec le russe Gazprom, au marché des entreprises. Il prévoit de recruter deux personnes avant la fin de l’année. «Nous pratiquons essentiellement le porte-à-porte», indique son directeur. L’autre nouvelle arrivée dans les locaux consulaires concerne un artisan, lui-même fils d’un artisan savoyard, installé dans la région depuis 2012. Mathieu Klasser est un ancien étudiant de l’école d’hôtellerie de Chambéry ; il a travaillé huit ans en pâtisserie. «Mais je bricolais avec papa en parallèle», raconte-t-il. Il se forme à la menuiserie à Maubeuge, avant d’ouvrir son enseigne, Klasser’vis, et œuvre dans les installations de cuisines, salles d’eau et autres pièces. Avec son camion et ses 70 m² d’ateliers et de bureau, il travaille sur la Côte d’Opale aidé d’un ou deux intérimaires. Cherchant les niches qui se généralisent, il développe une offre de construction en ossature bois : «je traite principalement des intérieurs ou des petites dépendances», indique le dirigeant.