En Bref

De l’autre côté de la Manche

London Stock Exchange se renforce London Stock Exchange (LSE), un des plus grands marchés boursiers de la planète, vient d’annoncer la conclusion d’un accord pour acheter Refinitiv, fournisseur mondial de données et d’infrastructures sur les marchés financiers. Cette acquisition, qui a eu lieu le 1er août dernier, et dont le montant s’élève à 27 milliards […]

216

London Stock Exchange se renforce

London Stock Exchange (LSE), un des plus grands marchés boursiers de la planète, vient d’annoncer la conclusion d’un accord pour acheter Refinitiv, fournisseur mondial de données et d’infrastructures sur les marchés financiers. Cette acquisition, qui a eu lieu le 1er août dernier, et dont le montant s’élève à 27 milliards de dollars (24,2 milliards d’euros), permettra à l’opérateur boursier de devenir l’un des leaders mondiaux des informations, des données et des analyses financières. Grâce à ce projet, LSE pourra rivaliser avec le groupe américain Bloomberg. Il convient toutefois de noter que cette opération, qui sera soumise au vote des actionnaires du LSE au quatrième trimestre 2019, sera également examinée scrupuleusement par les autorités de la concurrence en Europe et aux Etats-Unis.

Amberley Adhesive Labels reprise

Le groupe américain Coveris, spécialisé dans la fabrication des solutions d’emballage flexible, d’étiquettes et de carton, poursuit son développement en achetant la totalité des actions d’Amberley Adhesive Labels, producteur d’étiquettes auto-adhésives de haute qualité dont le siège est à Dorset. L’acquisition a été clôturée le 31 juillet dernier. Cette action, qui s’inscrit dans le cadre de la consolidation de l’activité Labels & Board de Coveris, permettra à l’entreprise américaine d’étoffer son offre en mettant à profit les solutions d’impression et de conversion numérique de la société britannique Amberley. Trevor Smith, PDG et propriétaire d’Amberley, déclare avoir trouvé le partenaire idéal pour un avenir solide.

Curve valorisée à un quart de milliard de dollars

La fintech britannique Curve vient de finaliser sa levée de fonds de 55 millions de dollars menée auprès de divers investisseurs, dont Gauss Ventures, Creditease, Speedinvest, Santander InnoVentures et Breega. Grâce à ce nouveau financement, l’entreprise pourra étendre sa gamme de produits au Royaume-Uni, en Europe et à l’étranger. En clair, la start-up, qui propose une plateforme bancaire en ligne permettant de regrouper les multiples comptes et cartes de l’utilisateur sur une «méga-carte», se lancera sur six marchés européens d’ici la fin de l’année – la France, l’Italie, l’Allemagne, la Pologne, l’Espagne et le Portugal. Son lancement officiel sur le marché américain est quant à lui programmé pour 2020. Curve compte par ailleurs accueillir son millionième client d’ici la fin de l’exercice.

Le britannique Tesco annonce ses plans

Concurrencé par les enseignes de maxi discount allemandes Aldi et Lidl, Tesco, le géant des grandes surfaces, annonce la suppression de 4 500 emplois au Royaume-Uni, soit 1% de ses effectifs totaux. Ainsi 153 supermarchés Tesco Metro sont concernés par cette décision qui s’inscrit dans le cadre de la simplification du fonctionnement de ces magasins. Ces derniers seront aménagés pour simplifier la gestion des stocks et d’approvisionnement des rayons. D’autre part, 134 Tesco Express verront leurs horaires d’ouverture réduits, et ce, en raison de leur baisse de fréquentation.