La Chambre des métiers et de l'artisanat regroupe ses activités lilloises

Eurartisanat, un site d’excellence à Lille

Issu de la fusion de ses cinq antennes lilloises, le pôle d’accompagnement et de formation de la Chambre des métiers et de l’artisanat, baptisé Eurartisanat, a été lancé au début de l’année. La bâtisse, presque finalisée (le restaurant d’entreprise devrait ouvrir en septembre), accueille d’ores et déjà porteurs de projet et chefs d’entreprise.

284

La Chambre des métiers et de l’artisanat a regroupé ses cinq antennes lilloises en une seule entité : Eurartisanat. Ouvert en janvier 2019, le bâtiment flambant neuf est situé à Lille-Sud, à l’angle de la rue Abélard et du Faubourg-d’Arras. En temps qu’organisme public, la Chambre des métiers et de l’artisanat a fait le choix de soutenir la restructuration du quartier pour y développer l’entrepreneuriat. Le projet, initié en 2015, a nécessité un investissement de 60 millions d’euros, financé notamment par la Région, l’État et les fonds européens.

Eurartisanat a mis à disposition ses locaux pour la tenue du concours du Meilleur Ouvrier de France crémier fromager en janvier.

Alors que chaque bureau avait sa spécialité, le nouveau bâtiment centralise tous les services dans une volonté d’une meilleure accessibilité, mais aussi d’une visibilité accrue. Le réseau a installé un guichet unique pour toute demande d’information en région. Eurartisanat a également une vocation événementielle. A l’entrée, un grand hall fait office de lieu d’exposition pour les artisans et la tenue d’événements. Il a notamment accueilli la compétition du Meilleur Ouvrier de France crémier fromager début janvier. Derrière le hall se trouve un auditorium de 280 places, qui sera disponible pour les entreprises qui souhaiteraient y organiser des séminaires.

Un lieu moderne

Des écrans connectés dans chaque salle, des tablettes pour les étudiants et du matériel de formation dernier cri, voilà ce que propose Eurartisanat pour attirer les jeunes et se conformer à la révolution numérique. Des caméras ont notamment été installées dans les salles de cours de cuisine comme complément de travail aux élèves. Pour accroître la visibilité des savoir-faire en matière culinaire, un pôle d’excellence baptisé MiAM a été créé en lien avec le site d’Euralimentaire de la MEL, dédié à l’innovation agroalimentaire. Tout public, il est la vitrine de l’excellence artisanale et accueillera des événements culinaires et des personnalités du secteur. Un potager pédagogique et des ruches ont également été installés pour les étudiants.

De nombreuses démonstrations des savoir-faire sont organisées en public dans les différents corps de métier.

Des formations qui s’adaptent au marché

En juin dernier, Eurartisanat comptait 330 apprentis en alternance sur son campus mais prévoit des effectifs à la hausse en septembre prochain. En effet, outre les cinq formations initiales en hôtellerie-restauration et coiffure, l’antenne régionale s’enrichit, à la rentrée, de cinq nouveaux cursus, dont un CAP primeur et un CAP crémier fromager. L’entité essaie de se conformer aux attentes du marché et des professionnels avec qui elle est en lien. Certains secteurs comme celui des primeurs sont en tension en raison des difficultés de recrutement des jeunes. Des formations ponctuelles et répondant à des besoins particuliers peuvent être organisées. Un cours en snacking (restauration sur le pouce) a par exemple été créé à destination des étudiants boulangers, de même qu’une courte formation barbier pour les élèves en coiffure. Si la majorité des étudiants sont en apprentissage, Eurartisanat compte de nombreux candidats à la reconversion.

Encourager l’entrepreneuriat

Outre son volet formation initiale, le nouveau bâtiment de la Chambre des métiers et de l’artisanat abrite un dispositif d’accompagnement à destination des porteurs de projet et chefs d’entreprise à travers des stages d’une semaine, organisés tout au long de l’année. Une équipe de conseillers est également mise à disposition pour répondre aux problématiques et besoins des artisans. Le secteur de l’artisanat bénéficie du dynamisme de Lille pour se développer. Ainsi, 868 entreprises artisanales supplémentaires se sont implantées dans l’arrondissement de Lille entre 2018 et 2019, pour un total de 16 741 sociétés. À ce titre, Eurartisanat dispose d’un service de domiciliation de société mis en route à la rentrée, afin de permettre aux artisans travaillant chez eux d’avoir une adresse professionnelle. Le bâtiment dénombre également six salles de réunion à louer pour tous types d’entreprise.

 

Eurartisanat en chiffres

  • 15 000 m2 de surface au total
  • 300 places de parking
  • 180 salariés
  • 60 millions d’euros d’investissement

 

Alexis Tibaux, artisan tapissier suivi par la Chambre des métiers et de l’artisanat

Alexis Tibaux, jeune artisan d’une vingtaine d’années, a ouvert son atelier de tapisserie dans le Vieux-Lille en avril 2018. Meilleur Apprenti de France en 2012, il s’est intéressé dès l’âge de 14 ans, lors d’un stage, au milieu de l’artisanat. «J’ai créé mon entreprise tout seul», explique-t-il. La Chambre des métiers et de l’artisanat l’approche par la suite afin de l’accompagner en septembre 2018 pour le concours «Créasup» où il remporte le 1er prix en création d’entreprise. Aujourd’hui, Alexis Tibaux continue de les contacter en cas de questions juridiques. «Je vais aussi commencer un cours d’anglais chez eux car j’ai beaucoup de clients internationaux.» L’artisan a dépassé les 400 devis depuis la création de son atelier et a déjà 8 commandes pour de la réfection de meubles. Il produit au fur et à mesure et se sert des chutes pour fabriquer nœuds papillons, coussins, abat-jour ou peluches dans un esprit zéro déchet. Dans cette optique, la e-boutique présente sur son site devrait bientôt disparaître au profit d’un site «vitrine» afin d’éviter les livraisons, qui se déroulent dans la majorité des cas dans le quartier.