La Banque de l’Orme Hauts-de-France lancée pour aider les entreprises en difficulté

L’orme est l’arbre qui symbolise la renaissance. La Caisse d’épargne Hauts de France, elle, a lancé la banque qui fera renaître les entreprises en difficulté. Opérationnelle depuis fin avril, la Banque de l’Orme Hauts-de-France a vocation à accompagner dans la poursuite de leurs activités les entreprises en procédure collective pendant la période d’observation. «On aide […]

139

L’orme est l’arbre qui symbolise la renaissance. La Caisse d’épargne Hauts de France, elle, a lancé la banque qui fera renaître les entreprises en difficulté. Opérationnelle depuis fin avril, la Banque de l’Orme Hauts-de-France a vocation à accompagner dans la poursuite de leurs activités les entreprises en procédure collective pendant la période d’observation. «On aide à continuer de payer les salariés et les fournisseurs… On sait que chaque euro compte pour récupérer son chiffre d’affaires», détaille Antoine Malard, directeur de cette nouvelle banque. Alors qu’en 2018, 43 233 entreprises ont été confrontées aux procédures collectives (liquidations et redressements judiciaires, sauvegardes), la Banque de l’Orme se positionne comme la seule entité locale à proposer une telle offre. Des banques telles que Thémis et Delubac existent bel et bien, mais la Banque de l’Orme compte faire la différence avec une offre régionale, proposée par trois chargés d’affaires qui connaissent le terrain et n’hésitent pas à se déplacer chez le client. Cette nouvelle activité s’inscrit dans la volonté de la Caisse d’épargne de se développer sur le marché des entreprises : «Nous voulons être la banque qui accompagne tous les moments de la vie. Et affronter des difficultés fait aussi partie de la vie des entreprises», explique Laurent Roubin, président du directoire de la Caisse d’épargne Hauts de France. La Banque de l’Orme est ouverte aux nouveaux clients. C’est en lien étroit avec les mandataires judiciaires que l’accompagnement est mené.