BD de la semaine

Le Masque aux mille larmes Cette magnifique BD nous emmène dans le Japon médiéval et, plus précisément, sur la plaine de Mizushiro, lieu d’une sanglante bataille, qui n’est plus qu’un champ de cadavres. Alors que quelques paysans affamés fouillent les corps sans vie, une magnifique jeune femme surgie de nulle part s’effondre sur la dépouille […]

110

Le Masque aux mille larmes

Cette magnifique BD nous emmène dans le Japon médiéval et, plus précisément, sur la plaine de Mizushiro, lieu d’une sanglante bataille, qui n’est plus qu’un champ de cadavres. Alors que quelques paysans affamés fouillent les corps sans vie, une magnifique jeune femme surgie de nulle part s’effondre sur la dépouille d’un combattant. La veuve propose alors un marché : elle s’offrira à celui qui l’aidera à ramener le corps de son fiancé mort jusqu’à leur village natal. Masamura se porte volontaire, puis, une fois le fiancé incinéré, propose de l’accompagner… Commence alors l’incroyable quête de Sadakïo : trouver le masque aux mille larmes qui, dit-on, lui permettra d’aller chercher son amour dans le monde des morts. Intitulé La mort marche avec moi, ce premier tome d’une série prometteuse entremêlant action, amour et mythologie happe le lecteur dès ses premières pages. Car l’histoire signée David Chauvel se révèle parfaitement construite et suffisamment passionnante pour accoucher d’une déclinaison en plusieurs volets. Tandis que le superbe dessin de Roberto Ali compose d’admirables paysages et de singuliers personnages.

Dargaud.

 

 

Alix Senator

Intitulé Les spectres de Rome, ce neuvième volet des aventures échevelées d’Alix Senator – déclinaison de l’œuvre de Jacques Martin – s’ouvre alors que, de retour de Pétra, Alix découvre la capitale romaine en proie à la peur. Des meurtres étranges ensanglantent les rues au point que la panique gagne même la garde impériale. Certains accusent les lépreux, d’autres les Orientaux, mais Auguste sait que la vérité est ailleurs. Refusant de céder à la terreur ambiante, Alix se lance sur la trace des spectres de Rome. Sans se douter qu’à leur contact, il pourrait devenir aussi dangereux… Si les multiples complots contre l’autorité de Rome tissent l’écheveau de la série depuis son volet inaugural, il faut reconnaître que la scénariste Valérie Mangin fait preuve d’un savoir-faire bluffant tant l’intrigue flirte avec le thriller fantastique ponctuée de nombreux rebondissements. Tandis que le dessin de Thierry Démarez sécrète un sens du détail aiguisé. Les afficionados attendent déjà le prochain tome !

Casterman.

 

Ralph Azham

Sous-titré Lâcher prise, l’ultime volet de cette série épique s’ouvre sur la déprime qui gagne Ralph, le surintendant du royaume, qui doit faire face aux vents contraires de l’existence. Sa copine et lui ont rompu, son père a été assassiné, sa sœur croit qu’il est le meurtrier et s’est enfuie, son meilleur ami a déserté pour cause de différends religieux et il n’arrive pas à contrôler le peuple comme il veut. Alors quand sa meilleure ennemie, Tilda Pönns, lui tombe dans les bras et que le roi revient, il prend la décision de passer la main. Malheureusement, sur un malentendu, le roi décide de l’assassiner. L’Élu préfère rester en vie et décide de se venger… Après 11 tomes, l’épilogue de la saga fantastique moyenâgeuse de Lewis Trondheim apporte les ultimes réponses aux nombreuses interrogations parsemées au long d’un univers surprenant inventé par l’auteur dont l’esprit feuilletonesque fait ici merveille.

Dupuis.