Artware Concept (Groupe D3) à Le Quesnoy

Design industriel et productions de luxe

Ce centre de production est spécialisé dans la fabrication de pièces pour maquettes et concept-cars. Une activité discrète tournée en grande partie vers les constructeurs automobiles.

151
Bernard Houziaux, le directeur du site, devant une des machines numériques d'usinage de pièces. De la haute précision.

La SAS Artware Concept occupe 3 500 m2 à Le Quesnoy, un bâtiment industriel situé près de la zone commerciale. Cette petite entreprise – un site de production du groupe D3 basé à Guyancourt (78) – emploie 20 personnes. Quand on demande à son directeur, Bernard Houziaux, 55 ans, fraiseur ajusteur à l’origine, de définir l’activité, il répond en riant : «on fait du faux mieux que du vrai» ou «on fabrique des objets qui n’existent pas encore». Avec cette PME, on entre, en effet, dans le domaine de l’innovation, du design, de l’industrie et du luxe.

Véhicules, ameublement et objets de luxe

L’activité principale, explique-t-il plus techniquement, consiste à usiner des pièces «prêtes à peindre», assemblées ailleurs le plus souvent, qui vont servir à la réalisation de maquettes ou de concept-cars. «A 85%, on travaille pour de grands constructeurs automobiles. Les 15% restants correspondent à des objets finis, imaginés par de célèbres designers dans le domaine de l’ameublement et de la décoration de très haute gamme : sièges, bars, luminaires, maroquinerie de luxe…» De l’entreprise du Quesnoy sont également sorties les maquettes des aéronefs apparaissant dans le film de Luc Besson inspiré de la BD Valerian.

Haute technologie numérique

Si l’entreprise Artware Concept est discrète, c’est tout simplement parce qu’elle n’a pas vocation à être connue du grand public. La PME fabrique essentiellement pour le groupe D3 qui lui transmet les fichiers numériques de ses clients. Elle dispose d’un parc de machines de haute technologie et de haute précision afin de réaliser les commandes. «Mais nous avons nos propres fournisseurs pour les matières premières que nous usinons : medium (bois), mousse polyuréthane, blocs de polystyrène, de l’acier aussi…» Il ajoute que l’entreprise, en plus de réaliser des productions très élaborées, doit faire preuve de souplesse et de rapidité. 

Ex-site Duarte

L’histoire récente de l’entreprise, lancée en 2010, rejoint d’abord celle de l’ex-groupe Duarte, mouliste et ingénieriste pour équipementiers automobiles, dont le savoir-faire était réputé. «Le site industriel, une machine dédiée aux châssis en acier, et 70% du personnel sont issus de ce groupe, comme moi-même.Il nous a fallu passer des matériaux durs, acier, alu, fonte, à des matériaux tendres, composites…» La jeune histoire d’Artware Concept est aussi liée à celle du groupe D3, créé il y a une trentaine d’années et dirigé aujourd’hui par Frédéric Robin, son PDG. «Le Groupe m’a chargé de remonter une équipe et de développer l’activité d’usinage pour maquettes et concept-cars. Depuis 2010, nous avons racheté des machines numériques pour environ 2 millions. En novembre, nous en aurons six en tout.»