Nutrition et santé

Eurasanté poursuit son essor et mise sur la formation

Le développement du projet immobilier du parc Eurasanté se poursuit avec la création d’un hub-usine école dont la livraison est prévue à l’horizon 2020. Un projet ambitieux, d’un investissement de 10 millions d’euros, visant à devenir un outil d’attractivité et une plateforme technique de référence pour la filière bio-santé régionale.

125
les acteurs du GIE Eurasanté, du Clubster NSL et de l’Université de Lille

Face au développement croissant de la filière bio-santé régionale, Clubster NSL et Eurasanté ont annoncé pour cette rentrée 2019 le développement d’un nouveau centre de formation et d’échanges. L’ensemble immobilier prendra place au cœur du parc Eurasanté et sera composé de deux bâtiments. Un hub de 3 000 m2 sera principalement destiné à favoriser les rencontres et les collaborations entre les acteurs de la filière bio-santé et accueillera les équipes du Clubster NSL et du GIE Eurasanté. «Il est nécessaire de développer nos compétences pour être compétitifs, estime Jean-Claude Charles, président de Clubster NSL. 15% des postes du secteur ne sont pas pourvus chaque année faute de formations adéquates.»

Une vision que partage également Etienne Vervaecke, directeur général du GIE Eurasanté : «Ce site stratégique manquait d’un cœur, d’un lieu d’échange et de rencontres qui sera le gisement d’innovations et de projets. L’objectif est d’adapter les formations aux besoins des industriels de la filière.» Le second bâtiment, de 800 m2, abritera la nouvelle usine-école du groupe IMT destinée à former 1 000 personnes par an du niveau CAP au Bac+3. Elle prendra la forme d’une mini-usine de production pharmaceutique et biotechnologique pour que les étudiants soient en conditions quasi réelles et que la formation soit au plus près des besoins des industriels. «Nous répondons à deux exigences, détaille Hervé Galtaud du IMT : aider à recruter de nouveaux collaborateurs parmi les étudiants, les demandeurs d’emploi, et maintenir les compétences des salariés en les formant aux développements des biotechnologies.»

Le lancement de la formation Health Entrepreneurship

Pour poursuivre son développement axé sur la formation, Eurasanté s’associe avec l’Université de Lille pour le lancement de la formation Health Entrepreneurship. Ce partenariat est parti du constat que peu de formations à l’entrepreneuriat s’adressent aux profils scientifiques et, inversement, peu de programmes permettent aux CEO/business developers d’appréhender les spécificités du secteur de la santé (biotechnologies, medtech, e-santé…). «L’objectif est de créer une culture commune, un couple gagnant. Ce diplôme universitaire permettra de créer des entreprises innovantes dans le domaine de la santé, d’attirer les talents et d’affirmer les liens entre le réseau professionnel et universitaire», affirme Séverine Casalis, vice-présidente Valorisation et Innovation à l’Université de Lille. Le programme Health Entrepreneurship sera composé de 150 heures d’enseignement sur neuf mois, alliant des modules de business-management, de market access, mais aussi d’immersions en entreprise ou de tutorats de projets. La première promotion débutera au mois d’octobre avec une dizaine de participants.