Accompagnement des porteurs de projet et des jeunes entreprises dans le Calaisis

Lancement de la Maison du numérique

C’est par la création d’une association, le 27 août dernier, que le Calaisis s’est doté d’une “Maison du numérique et de l’innovation”. Ancrée dans le système économique local, on retrouve parmi ses membres des chefs d’entreprise et notamment Jacques Gounon, PDG de Getlink-Eurotunnel à la présidence. La structure sera située dans le centre-ville de Calais. L’objectif est d’accompagner les porteurs de projet, les jeunes entreprises, et de développer l’emploi local.

144
Jacques Gounon, nouveau président de l’association de la “Maison du Numérique et de l’Innovation”

La Maison du numérique et de l’innovation du Calaisis apparaît dans un contexte où l’innovation du territoire et son développement numérique s’affichent comme un (futur) axe de développement soutenu. Il existe certes un fablab qui s’intégrera dans cet espace qui permettra de regrouper les activités de création du numérique et de structurer l’offre en matière d’accompagnement des start-up.

Un projet en devenir

Dans un domaine en évolution comme le numérique, il est important de créer un espace et un langage commun. Comme le précise Jacques Gounon, « le travail d’Eurotunnel dans divers domaines, comme la numérisation, l’innovation, la digitalisation, sont pour nous des clés essentielles de succès. J’observe premièrement qu’il faut que l’ensemble des populations et des structures y adhèrent. Par conséquent, il faut que, depuis la plus tendre enfance jusqu’aux seniors, cette numérisation devienne un langage commun et qu’elle ne fasse pas peur aux résistances des uns ou des autres. Et au-delà de ça, dans le cadre particulier de l’égalité homme/femme qui me tient à cœur. On sait qu’il n’y a pas assez de femmes qui s’orientent vers le numérique, c’est pourquoi nous avons tous la volonté de les attirer dans ce secteur et leur ouvrir des perspectives d’avenir« . Cet espace permettra d’apporter un accompagnement personnalisé aux porteurs de projet – étudiants, salariés, jeunes entreprises – dans un espace modulable et adapté. D’autres services et activités adossés à cette Maison du numérique et de l’innovation du Calaisis seront faciles d’accès et également ouverts aux habitants désireux de découvrir et s’approprier les usages du numérique, connaître les métiers liés au digital ou contribuer à des projets innovants. L’association souhaite que cet espace favorise les synergies et la mise en réseau des acteurs.

Un espace pour tous

Ce lieu comprendra différents espaces de travail distincts et complémentaires qui permettront d’organiser des réunions, de travailler en open space ou en coworking. Un matériel numérique de pointe sera à la disposition des créateurs de projet, tel que des imprimantes 3D, des ordinateurs portables, des équipements de réalité virtuelle, des tablettes… Ce matériel est apporté par différentes écoles de l’agglomération, comme Simplon. Afin de complémenter le site qui sera créé à Calais, les deux sites du Fablab Côte d’Opale feront partie intégrante de l’association. L’aménagement des locaux de la MNIC représente un coût total de 1 100 000 euros HT, abondé par une subvention de l’Etat de l’ordre de 880 000 euros. Le fonctionnement de ces trois sites sera assuré par six salariés et une directrice pour un budget annuel de 400 000 euros. Ce projet prend corps grâce aux fonds du contrat de territoire signé en novembre 2015 et dont la date d’échéance approche.

Jacques Gounon, nouveau président de l’association de la Maison du numérique et de l’innovation.

Lolita Peron pour Aletheia Press