Grande distribution

Une renaissance douloureuse

Auchan Holding a annoncé une perte de 1,51 Md€ au premier trimestre 2019. Un résultat net dû surtout à la coûteuse cession de sa branche italienne. Les mesures de l’opération « Renaissance » mises en place par Auchan commenceraient pourtant à porter leurs fruits avec une rentabilité et un taux de marge en hausse dans la plupart des pays, à l’exception de la France et de la Russie…

186
De gauche à droite : Edgar Bonte, président du directoire de Auchan holding et président d’Auchan Retail, Xavier de Mézerac, secrétaire général d’Auchan Holding et Benoit Lheureux, directeur général de Ceetrus.

 

De gauche à droite : Edgar Bonte, président du directoire d’Auchan Holding et président d’Auchan Retail, Xavier de Mézerac, secrétaire général d’Auchan Holding, et Benoît Lheureux, directeur général de Ceetrus.

Les résultats semestriels d’Auchan Retail publiés le 30 août 2019 font apparaître une perte de 1,450 Md€. Pour Edgar Bonte, président du directoire d’Auchan Holding, «la mesure la plus courageuse et la plus coûteuse a été la cession en Italie de Auchan SPA à Conad et des supermarchés siciliens au groupe Arena». Signée le 31 juillet, cette opération a coûté près d’1,3 Md€, mais a permis d’arrêter une hémorragie qui durait depuis 2011. Au Vietnam, les magasins et l’activité e-commerce ont été cédés à Saigon Coop. La restructuration en cours comprend la prise de participation de la BPCE dans 50,1% de Oney Banque, le service financier d’Auchan, qui sera finalisée au 2e semestre 2019.

Autres cessions et fermetures

Avec un total de 22,7 Mds€, les produits des activités ordinaires (l’équivalence du CA) sont en baisse de 2,4%, ce qui s’explique en partie par la cession en Chine de tout le secteur EEGP (produits électroniques et électroménagers) à Suning. Désormais, Auchan encaisse une commission sur les ventes de ces produits dans ces magasins. Les cessions et fermetures de magasins les moins rentables ont concerné, outre l’Italie et le Vietnam, 21 magasins en France (déjà annoncées au printemps), 10 magasins en Russie, 15 magasins en Espagne, 1 magasin en Ukraine. Aucune autre fermeture n’est prévue à ce jour.

Un retour annoncé de la croissance ?

«L’assainissement des comptes a entraîné un retour de la croissance qui nous redonne confiance», indique Edgar Bonte. A change constant, les revenus d’Auchan Retail progressent dans 9 pays, mais reculent en Russie et en France (-1,7%). Les bons résultats se font au Portugal, en Espagne et dans tous les pays de l’Est excepté la Russie. La marge commerciale d’Auchan Retail est en progression de 1 point à 23,1%. Les économies réalisées vont être poursuivies : réduction des coûts (achats, énergie, entretien, polyvalence des postes), renégociation des loyers (Pologne, France, Russie, Espagne) et, au cas par cas, réduction des surfaces de magasins… Des tests de concession identiques à la Chine pour l’EEGP vont être lancés avec différents partenaires sur d’autres rayons. La rentabilité (taux d’Ebitda – Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization), progresse de 12,1% à 768 M€ et retrouve ainsi le même niveau qu’en 2016. En France, ce taux a quasiment doublé sur la période (+98%). Côté investissements courants, la baisse est très significative. (-41%), priorité ayant été donnée à la maintenance, aux systèmes d’information et à la supply chain. Sauf en Chine où l’investissement reste soutenu. La nouvelle organisation en Chine inclut une convergence avec l’enseigne RT-Mart et un virage digital majeur avec une alliance avec Alibaba, et ce, pour accélérer la connaissance du client.

Améliorer l’offre et les services

Pour gagner la bataille, Auchan Retail veut proposer des produits «singuliers et uniques». Cela signifie un doublement des produits locaux et des produits MDD, tous accompagnés d’un bon label nutritionnel, comme « Nutriscore » en France. En 2022, 15% du chiffre d’affaires d’Auchan Retail serait réalisé hors des hypermarchés et des supermarchés avec le développement du e-commerce et des drive piétons. «Les équipes d’Auchan Retail sont sur la bonne voie. Nos bases une fois assainies, nous nous engagerons dans un changement profond à long terme», déclare Edgard Bonte. Auchan vise ainsi 6% de taux de marge en 2022. Il y aurait pour cela encore 1,1 Md€ d’économies à trouver !

 

Ceetrus poursuit sa croissance

De son côté, Ceetrus (ex-Immochan) poursuit ses acquisitions et ouvertures, et montre de bons résultats (+3,6% de rentabilité pour un CA de 297 M€). Partout, la tendance va vers des centres commerciaux multi-activités qui sont aussi des quartiers de vie et de loisirs… En région Hauts-de-France, Ceetrus coconstruit Quai 22, le nouveau quartier de Saint-André-lez-Lille. Concernant les centres commerciaux, la deuxième phase d’extension et de rénovation de Noyelles-Godault comprendra à terme 65 boutiques supplémentaires. Quant à Roncq, le centre Aushopping va poursuivre sa rénovation et les clients seront largement sollicités et consultés…

Agnès Guillaumin