Succès pour le 3e salon Les Créatrices à Nœux-les-Mines

Entreprendre se conjugue aussi au féminin

Le salon Les Créatrices s’est déroulé récemment à Nœux-les-Mines. Organisé par Initiative Artois, ce rendez-vous a permis de démontrer que l’esprit d’entreprendre se conjugue au féminin. Pas moins de 45 exposantes de l’agglomération de Béthune-Bruay ont répondu présent.

248
Les projets innovants ont été mis à l’honneur pour clore cette 3e édition des Créatrices.

 

Les projets innovants ont été mis à l’honneur pour clore cette 3e édition des Créatrices.

Soutenu par la CGET et la communauté d’agglomération de Béthune Bruay, le salon Les Créatrices atteste que l’esprit d’entreprendre au féminin se porte bien sur l’arrondissement de Béthune. En effet, 30% des créateurs d’entreprise sur le territoire sont issus de la gent féminine. Fort de ce constat, Artois initiative suscite, avec ce rendez-vous, l’appétence des femmes pour la création d’entreprise. La plateforme d’initiative locale a d’ailleurs fait de ce sujet un axe de développement, lançant notamment, il y a quelques années, un club de dirigeantes d’entreprise, appelé le Cercle des femmes.
Pour cette 3e édition, pas moins de 45 exposantes pour autant d’enseignes étaient présentes. «Nous avons reçu plus de demandes que nous n’avions de places, ce qui est plutôt positif. On constate une grande diversité dans les activités portées par les femmes. Cela va des métiers ‘classiques’, comme le prêt-à-porter ou le bien-être, à l’immobilier et la communication, mais nous avons aussi des femmes qui travaillent dans le secteur du BTP», souligne Céline Delansay, directrice adjointe d’Initiative Artois.

Susciter des vocations

Avec près de 700 visiteurs, cet événement a sans doute donné des idées à beaucoup de monde et s’est achevé par la remise des trophées de l’Initiative au féminin. Dans la catégorie « inédit », Adeline Mihout et sa brocante permanente installée à Bruay-la-Buissière ont remporté le premier prix, devant Anne Dumaisnil qui a créé une activité de traiteur. Dans la catégorie « quartier », Ouafae Zidou, avec le Dressing de Sohane, décroche la palme devant l’entreprise Accords et en corps (coaching personnalisé) d’Amandine Fardel. Dans la catégorie « économie sociale et solidaire », Audrey Boulon, qui a ouvert un salon de socio-coiffure, se classe première et Léa Bodin, avec son hôtel écoresponsable, seconde. Enfin dans la catégorie « création », deux enseignes de prêt-à-porter ont raflé la mise : Aurélie Hoyer et son concept de boutique s’appuyant sur les réseaux sociaux termine devant Valérie Remy, installée à Hinges.